Des loups dans la nature après la destruction du parc Alpha dans les Alpes-Maritimes à cause de la tempête Alex

Par Léonard Plantain
6 octobre 2020
Mis à jour: 6 octobre 2020

Samedi 3 octobre, le parc Alpha Loup dans le département des Alpes-Maritimes n’a pas été épargné par les dernières intempéries. Problème : avec sa destruction, les loups se sont échappés et vagabondent désormais dans la nature.

En fin de semaine, les intempéries et les inondations qui ont ravagé plusieurs villages de montagne dans les Alpes-Maritimes ont également touché le parc Alpha Loup, à Saint-Martin-Vésubie. En conséquence, ce centre animalier ouvert au public « a été détruit » a annoncé la préfecture ce week-end. Une nouvelle qui inquiète les élus de communes alentours.

En effet, selon Denise Leiboff, la maire du petit village de Lieuche et présidente de l’Association des communes pastorales en Paca, « les loups sont en liberté », a-t-elle déclaré, ajoutant que cette information de la préfecture est « très préoccupante », relate 20 Minutes.

Dès samedi, sur son compte Facebook, Denise Leiboff a lancé l’alerte, avec la capture d’écran du compte rendu de la préfecture indiquant : « Parc alpha loup complètement détruit. Les loups sont en liberté. Confirmation par hélico ». Inquiète en particulier pour les troupeaux, elle réclame que « les mesures urgentes et concrètes qui s’imposent soient prises par les services de l’État dans les meilleurs délais ».

De son côté, Eric Hansen, directeur interrégional Paca et Corse de l’OFB, a déclaré : « Dès que ce sera possible, des agents de l’Office français de la biodiversité (OFB) seront dépêchés sur place par des moyens aériens pour évaluer la situation et le cas échéant pour capturer les animaux avec des fusils hypodermiques. On sait par des témoins, et notamment un employé, que le parc est détruit et qu’il y a au moins un loup arctique mort ».

Cependant, « il y a urgence, car si on n’intervient pas rapidement pour leur nourrissage, ils chercheront ailleurs. Et on ne veut surtout pas qu’ils rencontrent les loups sauvages qui évoluent dans le Mercantour », explique-t-il. Et pour cause, le parc accueillait 13 loups de 3 espèces qui ne sont pas présentes dans cette zone à l’état naturel : des loups noirs du Canada, des loups gris d’Europe centrale et 3 loups arctiques.

Rapidement, les autorités ont reçu « des fiches signalétiques et les références des puces des animaux du parc », a indiqué le syndicat Pure montagne Côte d’azur, qui gère le parc. Au final, il faudra que l’OFB puisse placer ses animaux dans d’autres centres adaptés. « D’après les premiers témoignages, le centre Alpha nécessitera de très gros travaux pour redevenir opérationnel », conclut Eric Hansen.

FOCUS SUR LA CHINE – 2 explosions en 1 semaine dans une usine chimique



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ