Les temps difficiles créent des hommes forts

Les époques complexes permettent de cultiver l'intégrité, la tolérance et la foi
Par Ryan Moffatt
25 novembre 2021
Mis à jour: 25 novembre 2021

Un ancien adage a largement circulé sur les médias sociaux l’année passée. Sa réapparition régulière signalait sa pertinence. D’origine inconnue, l’adage énonce : « – Les temps difficiles créent des hommes forts. – Les hommes forts créent des périodes de paix. – Les périodes de paix créent des hommes faibles. – Les hommes faibles créent des temps difficiles. »

Il s’agit d’une synthèse opportune du cycle de prospérité et de régression des sociétés. Dans l’antiquité, l’adage fut repris par Cyrus le Grand lors de ses conquêtes et l’établissement de la suprématie perse. À l’occupation des territoires fertiles conquis sur ses ennemis, Cyrus préférait le séjour sur les terrains montagneux de sa patrie, déclarant : « Les terres molles engendrent des hommes mous ; les fruits merveilleux de la terre et les guerriers vaillants ne poussent pas sur le même sol. »

Le 21e siècle est celui de la récolte des fruits qu’ont cultivés nos ancêtres. C’est un siècle de jouissance et de facilité. Le luxe d’autrefois est la norme d’aujourd’hui, et tous sont accoutumés à l’abondance. Nul n’examine la source d’une telle prospérité matérielle ni la nature transitoire de conjonctures aussi favorables.

Pourtant, beaucoup d’entre nous ont des parents ayant connu des temps difficiles, économisant chaque centime, chérissant chaque bouchée et s’indignant du gaspillage que nous acceptons sans plus de remise en question. Malgré leur comportement étrange, et parfois même comique, nos anciens restent un modèle de prudence, conscients du caractère transitoire de la prospérité. Parés à toute éventualité, ils sont prêts tandis que les générations laxistes sont foncièrement inadaptées à l’austérité.

À la lumière de cette époque si spécifique, il est sage de garder en mémoire que les temps difficiles reviendront immanquablement. Par choix, par volonté de ne pas se laisser gâter, il est judicieux de travailler sa force morale et de cultiver l’autodiscipline. Le cran, la ténacité et l’endurance sont des compétences qui s’apprennent et s’affinent par une pratique continue. Elles nous permettent de rester sereins indépendamment des circonstances matérielles.

Courage et convictions

Il est fort probable que ce grand cycle de prospérité touche bientôt à sa fin. Une telle prédiction n’est cependant ni pessimiste, ni défaitiste.

Bien au contraire. Grâce à de nouveaux défis, nous allons devenir les dignes héritiers de nos ancêtres. À l’heure actuelle, pour résister au déclin auquel nous participons, pour tourner la barre vers la liberté et la prospérité, il faut une force d’âme qui manque cruellement à cette génération.

Lorsqu’une population largement passive est apparemment inconsciente du contrôle autoritaire qu’adoptent des pays traditionnellement démocratiques, c’est aux plus forts d’entre nous de réaffirmer les valeurs humaines et de s’engager dans un mode de vie reflétant authenticité et probité. C’est la première étape (et non des moindres) pour que la société retrouve ses repères. Cet engagement, telle est la première caractéristique de « l’homme fort » et le plus grand acte révolutionnaire.

Alexandre Soljenitsyne, survivant des camps soviétiques et auteur de L’Archipel du Goulag, a toujours défendu le rôle de l’individu dans la résistance à l’autoritarisme : « C’est à vous de décider de mener une vie intègre. Que votre credo soit le suivant : Que le mensonge envahisse le monde, qu’il triomphe même. Mais pas à travers moi. »

À notre époque, où certaines vérités inaliénables sont devenues taboues et où seuls des narratifs répréhensibles sont jugés acceptables à travers les discours publics, il est primordial que certains osent chercher la vérité, l’actualiser, en faisant preuve de détermination. Face aux pressions, il n’est pas si simple de conserver la vertu et l’intégrité.

Nombreuses furent les dictatures et les tyrans durant le 20e siècle. Les tendances au mal sont inhérentes à l’homme, elles prennent le dessus si elles ne sont pas tenues en échec par des personnes lucides et courageuses. Ceux qui sont désireux et capables de relever le défi de notre l’époque ont la possibilité de devenir les « hommes forts » nécessaires pour inaugurer le prochain cycle de prospérité. Le courage est contagieux et les actes de bravoure et de noblesse sont les graines qui transforment les sociétés.

Comme nous le rappelle Alexandre Soljenitsyne : « La démarche d’un individu courageux est simple et consiste à ne pas prendre part au mensonge. »

L’intégrité, la tolérance et la foi sont les attributs d’une existence digne sur cette terre. Ces vertus ne se manifestent pas facilement en période de surabondance, et nous devrions être reconnaissants de l’opportunité qui s’offre à nous de pouvoir les incarner.

Jordan Peterson, un grand admirateur d’Alexandre Soljenitsyne, a imploré cette génération de chercher sa force et de faire pencher la balance en faveur du maintien de la liberté si durement acquise. Son livre 12 Rules for Life (Douze règles de vie) contient de nombreux passages pertinents pour être prêt face aux batailles internes et externes que nous livrera cette époque.

Ainsi, a-t-il écrit : « Se tenir droit, les épaules en arrière, c’est accepter la terrible responsabilité de la vie, les yeux grands ouverts. C’est décider de transformer volontairement un potentiel présent sous une forme chaotique en de nouvelles réalités constitutives d’un ordre habitable. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ