Test de défense planétaire : la NASA va envoyer un vaisseau pour dévier un astéroïde

Par Léonard Plantain
12 novembre 2021
Mis à jour: 12 novembre 2021

Bientôt, un vaisseau de la Nasa s’envolera en direction d’un astéroïde, pour le percuter et ainsi le faire dévier de sa trajectoire. Cette mission, appelée DART (Double Asteroid Redirection Test) doit permettre à l’humanité d’être parée en cas de menace d’impact à l’avenir.

C’est une mission qualifié de « défense planétaire ». Le 23 novembre prochain, la Nasa prévoit de faire décoller un vaisseau en direction du système astéroïdal Didymos. Baptisée DART (fléchette en anglais et acronyme de Double Asteroid Redirection Test), l’engin décollera depuis la Californie à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX, a rapporté Actu.fr.

L’objectif de cette mission est simple : démontrer la capacité de l’être humain à faire dévier un astéroïde en cas de menace directe pour la Terre.

D’après les calculs de la Nasa, DART devrait arriver dans le système astéroïdal Didymos en septembre 2022. Il s’agit d’un système composé de deux astéroïdes : Didymos et Dimorphos. DART s’écrasa sur le plus petit astre du système (Dimorphos), qui est un objet géocroiseur, c’est-à-dire que son orbite l’amène à proximité de la Terre, a rapporté Clubic.

D’après Lindley Johnson, responsable de la défense planétaire à la NASA, « DART sera la première démonstration de la technique de ‘l’impacteur cinétique’, qui consiste en un engin spatial qui entre délibérément en collision avec un astéroïde connu à grande vitesse pour modifier le mouvement de l’astéroïde dans l’espace. Cette technique est considérée comme l’approche la plus mature technologiquement pour atténuer un astéroïde potentiellement dangereux, et elle aidera les experts de la défense planétaire à affiner les modèles informatiques d’impacteur cinétique d’astéroïde, donnant un aperçu de la façon dont nous pourrions dévier des objets géocroiseurs potentiellement dangereux à l’avenir ».

« Cela ne va pas détruire l’astéroïde, cela va juste lui donner un petit coup. Ainsi, l’orbite de Dimorphos sera réduite de seulement environ 1% », a détaillé Nancy Chabot, de l’université Johns Hopkins, qui conduit la mission en partenariat avec la Nasa.

Le tout sera observé et analysé depuis la Terre, afin de déterminer avec précision quel impact aura ce petit 1% sur la trajectoire finale de l’astéroïde. Au terme de cette mission, de nouvelles verront le jour, afin que les scientifiques puissent améliorer davantage nos systèmes de défense planétaire en cas de réel danger pour l’humanité.


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ