Le Théâtre danois annule le spectacle de Shen Yun, sous la pression du régime chinois

Le Théâtre danois annule le spectacle de Shen Yun, sous la pression du régime chinois

Le Centre Odeon Music and Theatre à Odense, Danemark. (Capture d’écran via Danemark TV2)

16 décembre 2019

L’explication incohérente d’un théâtre danois concernant sa décision soudaine de se retirer d’un contrat presque signé avec Shen Yun Performing Arts, ainsi que les échecs antérieurs de la compagnie de danse classique chinoise de New York au Danemark, ont alimenté le débat public sur l’influence de la Chine communiste dans le pays nordique.

Shen Yun devait se produire en avril prochain à l’Odeon Music and Theatre Hall à Odense, la troisième plus grande ville du Danemark. Mais le théâtre a annulé le contrat le 15 octobre.

« Depuis deux ans, nous avons contacté le centre de musique et de théâtre Odeon pour produire Shen Yun » , a déclaré Benny Brix, porte-parole de l’association danoise Falun Dafa, présentatrice de Shen Yun dans le pays, à l’édition chinoise d’Epoch Times le 26 novembre. « Nous nous sommes finalement mis d’accord pour inviter Shen Yun à faire trois représentations au théâtre les 2 et 3 avril 2020. »

Selon Benny Brix, l’association a reçu un projet de contrat de l’Odéon le 9 octobre. Par la suite, elle a eu une réunion le 14 octobre à Odense au cours de laquelle les deux parties ont confirmé tous les éléments du contrat, y compris les arrangements pour que les artistes de Shen Yun soient logés à l’hôtel Radisson Blu HC Andersen, qui a un partenariat avec Odéon.

Bien que le contrat devait être signé le lendemain, Benny Brix a dit que l’association avait reçu un courriel de l’Odéon disant que le théâtre avait déjà réservé une conférence d’affaires pour les deux jours initialement retenus pour la production du spectacle Shen Yun.

Shen Yun et l’ingérence communiste

Fondée en 2006, la Compagnie Shen Yun Performing Arts tourne chaque année, se produisant régulièrement à guichets fermés dans le monde entier. Sa mission, selon le site officiel de Shen Yun, est de mettre en valeur la splendeur de la civilisation chinoise millénaire à travers la danse classique.

Cependant, les spectacles de Shen Yun dépeignent également la persécution du Falun Gong, ce qui lui vaut l’hostilité de Pékin. Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une pratique spirituelle chinoise interdite et violemment réprimée par le Parti communiste chinois (PCC) depuis 1999. Le succès commercial de Shen Yun et les éloges de la critique en ont fait une cible pour les opérations d’ingérence du PCC à l’étranger. En plus des menaces directes contre les employés de Shen Yun et des actes de sabotage, le personnel diplomatique chinois a exercé des pressions économiques et politiques sur les théâtres et les gouvernements pour qu’ils interdisent les représentations de Shen Yun.

Des rapports datant d’octobre suggèrent que l’Odeon a peut-être menti à l’Association danoise Falun Dafa au sujet de la raison pour laquelle il n’a pas signé le contrat.

Le 5 décembre, la chaîne danoise TV 2 Danemark a reçu un courriel envoyé le 22 octobre par un employé de l’Odeon à une organisation culturelle locale, confirmant que le théâtre n’était pas réservé le 3 avril, une des journées où Shen Yun aurait dû se produire.

Le courriel, qui invitait l’organisme culturel à planifier son activité pour cette journée, est arrivé sept jours après l’annulation par Odeon de son contrat pour les spectacles de Shen Yun.

Selon Benny Brix, il est possible qu’Odeon ait annulé son contrat en raison de l’autocensure. Une autre possibilité est l’ingérence directe de l’ambassade de Chine au Danemark.

Ce n’est pas la première fois que Shen Yun rencontre des problèmes au Danemark. Des documents suggèrent que le Théâtre royal danois de Copenhague a annulé plusieurs fois depuis 2008 les représentations de Shen Yun à la suite de pressions exercées par le régime chinois.

En 2016, l’ambassade de Chine a tenté d’interférer avec Shen Yun dans la deuxième plus grande ville du pays, Aarhus, en essayant de contraindre le théâtre et la mairie d’arrêter le contrat. Même dans ce cas, Shen Yun a réussi à donner une performance réussie sur le site.

Les législateurs danois, les membres du conseil municipal d’Odense et les médias locaux ont remis en question les motifs d’Odeon.

« Shen Yun est une compagnie fantastique [et] donne des spectacles fantastiques…l’ingérence contre Shen Yun au Danemark a eu lieu tout le temps. Je vois cela comme du harcèlement et de la pression de la part de l’ambassade communiste chinoise au Danemark », a déclaré le député danois Søren Espersen à The Epoch Times le 10 décembre.

Le 4 décembre, la députée danoise Pernille Bendixen a incité la ministre danoise des Affaires sociales et de l’Intérieur Astrid Krag à expliquer pourquoi Odeon avait annulé le contrat de Shen Yun.

À la suite de l’enquête de Bendixen, Jens Belling, président de la société de gestion d’Odeon, Belling Holding APS, a publié une déclaration qui contredit le raisonnement antérieur du théâtre. Il a déclaré que du point de vue de l’entreprise, il était plus urgent de planifier la conférence d’affaires.