Thionville : parce que sa fille est assise à côté d’un garçon en classe, il harcèle l’enseignant

Par Sarita Modmesaïb
17 février 2021
Mis à jour: 17 février 2021

À Thionville (Moselle), un père musulman est jugé pour « actes d’intimidation et de harcèlement » auprès d’un enseignant du fait que sa fille soit assise auprès d’un garçon en classe et que certains enseignements soient « incompatibles avec sa religion ».

Les faits remontent à la rentrée 2019 quand un père de famille thionvillois a reproché à l’enseignant de sa fille inscrite en classe de CM2 de l’avoir placée en classe à côté d’un garçon.

En octobre 2019, l’enseignant constatant des absences de son élève lors des cours de natation, le père justifie ces absences en expliquant que sa fille souffre d’un problème d’oreilles et s’emporte, rappelant, avec des « propos véhéments », qu’il est le seul titulaire de l’autorité parentale.

Trop de cathédrales

Toujours quant aux séances de sport, l’homme se plaindra ensuite à la directrice et au corps enseignant que sa fille était rentrée « mouillée » après l’une des séances d’éducation physique.

Selon le père, cette succession de faits ainsi que le programme transmis aux élèves apparaissent comme « incompatibles avec sa religion ». Il a ainsi critiqué un enseignement qui ne met pas suffisamment en valeur « les savants musulmans », mais présente un peu trop de cathédrales dans le cahier de son enfant, retrace ainsi le Républicain lorrain.

Interpellé par ces nombreuses critiques, le professeur avait décidé de porter plainte. Le père, quant à lui, avait assuré à l’inspectrice d’académie qu’il restait « à l’affût du moindre écart » de l’enseignant.

Si l’enseignant ne réclame qu’un euro symbolique de réparation, le père risque une condamnation de dix mois de prison avec sursis probatoire durant deux ans, l’interdiction de tout contact avec l’enseignant et l’obligation d’un suivi médical et psychologique.

Le jugement sera rendu le 9 mars prochain.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ