Tillerson : les États-Unis se battent pour « éliminer la menace » terroriste

1 novembre 2017
Mis à jour: 1 novembre 2017

« Une nouvelle fois nous avons vu le visage malfaisant du terrorisme à l’intérieur de nos frontières, mais c’est un visage qui ne connaît pas de frontières », a-t-il dit en recevant le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders au département d’État à Washington.

Il a confirmé qu’une Belge et cinq Argentins faisaient partie des huit personnes tuées par le chauffeur d’un pick-up qui a foncé sur des cyclistes et des passants mardi à Manhattan. Trois Belges figurent également parmi les onze blessés.

« Nous saluons et apprécions la coalition solide de tous nos partenaires dans ce combat mondial contre le terrorisme et nous allons continuer ce combat pour éliminer cette la menace contre tous les Américains et tous nos amis et alliés », a insisté Rex Tillerson, présentant ses condoléances aux victimes et sa « solidarité » à Bruxelles et Buenos Aires.

Selon Didier Reynders, au-delà de la lutte contre le terrorisme au niveau international, « nous devons aussi échanger les meilleures pratiques pour lutter contre la radicalisation et le terrorisme qui se développe à l’intérieur même de nos pays ».

Selon les autorités américaines, le tueur « était lié à l’EI et s’est radicalisé » aux États-Unis. Il s’agit d’un Ouzbek de 29 ans arrivé aux États-Unis en 2010, ont rapporté les médias américains.

RECOMMANDÉ