Tir mortel d’Alec Baldwin dans un western : les appels à bannir les armes sur les tournages se multiplient

Par Epoch Times avec AFP
25 octobre 2021
Mis à jour: 25 octobre 2021

Trois jours après le tir d’Alec Baldwin ayant fatalement touché une directrice de la photographie sur le tournage d’un western aux États-Unis, les appels se multipliaient à Hollywood pour bannir l’usage d’armes à feu sur les plateaux.

Touchée au torse jeudi après l’actionnement par Alec Baldwin d’une arme utilisée comme accessoire dans le film « Rust », selon un rapport d’enquête préliminaire, Halyna Hutchins avait été transportée par hélicoptère à un hôpital du Nouveau-Mexique, où son décès a été prononcé.

Une pétition sur le site change.org, appelant à l’interdiction des armes à feu réelles sur les tournages et à de meilleures conditions de travail pour les équipes, avait récolté le 24 octobre plus de 15.000 signatures. « Il n’y a aucune excuse pour qu’une chose comme cela se produise au 21e siècle », affirme le texte de la pétition lancée par Bandar Albuliwi, un scénariste et réalisateur.

Armes ‘air soft’  désormais dans la  série policière « The Rookie »

« Il est urgent de répondre au problème des abus (du droit du travail) et aux violations de la sécurité alarmants, ayant lieu sur les plateaux de tournage, y compris des conditions à haut risque non-nécessaires, comme l’usage d’armes à feu réelles », a par ailleurs plaidé samedi dans un communiqué Dave Cortese, élu démocrate au Sénat de Californie. « J’ai l’intention de soumettre au vote un projet de loi qui interdirait les balles réelles sur les tournages en Californie, afin de prévenir ce type de violence insensée », a affirmé également l’élu.

La série policière à succès « The Rookie », qui prend place à Los Angeles, a décidé au lendemain du drame de proscrire toute arme réelle sur son tournage, une mesure effective immédiatement, selon le magazine de cinéma The Hollywood Reporter. « À compter d’aujourd’hui, il est acté sur ‘The Rookie’ que tout tir d’arme à feu sur le tournage sera fait avec des armes ‘air soft’ (des armes factices, ndrl) avec des flammes artificielles sortant du canon ajoutées en post-production », a annoncé dans une note à ses équipes le producteur de la série Alexi Hawley, cité par The Hollywood Reporter.

L’enquête sur la mort d’Halyna Hutchins se poursuivait dimanche, le rôle de l’armurière de cinéma Hannah Gutierrez Reed, 24 ans, étant examiné de près par les enquêteurs. C’est elle qui avait préparé l’arme à feu avec laquelle l’acteur a tiré le coup fatal. Elle l’avait placée sur un chariot avec deux autres armes.

Une collecte de fonds lancée récolte 180.000 dollars

Aucune poursuite n’a encore été annoncée dans cette affaire, mais la thèse accidentelle semblait privilégiée. Alec Baldwin est resté en liberté après avoir été interrogé. Un mandat de perquisition a été délivré par un juge vendredi, autorisant les forces de l’ordre à saisir le matériel lié au tournage ainsi que les armes et munitions utilisées comme accessoires, et les habits portés par l’acteur et le reste de l’équipe lors du drame.

Témoignage de l’émotion suscitée, une collecte de fonds lancée par le syndicat des directeurs de la photographie et à destination de la famille d’Halyna Hutchins dépassait dimanche matin les 180.000 dollars, loin de l’objectif initial de 10.000 dollars.

Une veillée en hommage à Halyna Hutchins a eu lieu dimanche soir à Burbank, ville près de Los Angeles surnommée la « capitale mondiale des médias » en raison de la présence de nombreux studios de cinéma et de télévision.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ