Toulouse : rodéo sauvage de centaine de motos, scooters et quads dans les rues de la ville en pleine journée

Par Léonard Plantain
13 mai 2021
Mis à jour: 13 mai 2021

Samedi 8 mai, plus d’une centaine de motos, de scooters et de quads ont déboulé dans les rues de Toulouse, pour un rodéo sauvage au milieu de la circulation.

C’est une situation qui a surpris les habitants de Toulouse. En effet, ce samedi, un rodéo sauvage réunissant plus d’une centaine de motos, scooters et quads a eu lieu en plein après-midi dans les rues de la ville rose. « Quand je suis passé, c’était n’importe quoi ! Ça klaxonnait dans tous les sens ! Il y avait beaucoup de monde et beaucoup de bruit ! » a déclaré Jason*, un témoin de la scène, vraisemblablement amusé, à Actu Toulouse.

* : Le prénom a été modifié afin de conserver l’anonymat.

Sur place, devant l’ambiance émise par le cortège, Jason a décidé de se joindre à la fête et s’est retrouvé à monter à l’arrière de l’une des motos. « On m’a emmené au taf ! Après, je ne suis pas resté longtemps, car sinon j’allais être en retard », a-t-il indiqué. Cependant, la scène n’a pas été appréciée de tous, en particulier pour les automobilistes.

En effet, sur les réseaux sociaux, des vidéos du cortège montrent des dizaines de jeunes, parfois sans casque, rouler en plein milieu de la circulation tout en enchaînant des figures avec des roues arrières. Une scène qui a choqué de nombreux habitants.

Selon plusieurs témoins, le cortège se serait réuni à proximité de la station essence Total, route d’Espagne. Sur cette vidéo, on voit le cortège passer sur le pont Pierre de Coubertin, situé sur l’île du Ramier. « C’était en plein après-midi, au milieu de la circulation. C’est très dangereux », a déploré un témoin.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ