Toulouse : elle loue sa voiture à un particulier sur une célèbre plateforme locative et la récupère en piteux état

Par Séraphin Parmentier
7 février 2020 Mis à jour: 7 février 2020

Le jeune homme ayant loué le véhicule n’était pas titulaire du permis de conduire et il a rendu l’automobile dans un état lamentable à sa propriétaire.

Une Toulousaine qui souhaitait louer son véhicule a décidé de s’inscrire sur la plateforme Ouicar, première entreprise française de location de voiture entre particuliers, afin d’arrondir ses fins de mois.

« Les voitures ne sont utilisées que 5 à 10 % d’une journée. Le reste du temps, elles sont statiques. Nous servons d’intermédiaire pour que les propriétaires et les locataires de véhicules se mettent d’accord pour un prêt à nos conditions », a expliqué Benoît Sineau, le PDG de Ouicar, dans les colonnes de La Dépêche.

Quelques heures après son inscription sur la plateforme de location, la Toulousaine entre en contact avec un jeune homme de 20 ans qui a repéré son annonce et souhaite utiliser sa voiture pendant quelques jours.

La propriétaire du véhicule accepte et les deux parties remplissent alors les modalités imposées par Ouicar avant que le jeune homme ne reparte avec la clef de l’automobile.

Mais au moment de la restitution de la voiture, le jeune homme ne se présente pas. La propriétaire finit par récupérer son véhicule plusieurs heures après la date butoir établie sur le contrat. Très abîmée, la voiture présente notamment plusieurs rayures et ses rétroviseurs sont cassés.

La Toulousaine décide de déposer plainte et les policiers de la Brigade territoriale ouest (BT ouest) appréhendent le jeune conducteur. Ils s’aperçoivent rapidement que ce dernier n’est pas titulaire du permis de conduire.

« Normalement, ce n’est pas possible. Sur nos conditions, nous demandons aux loueurs de vérifier que le locataire est en règle, il doit détenir un permis depuis plus de trois ans », indique Benoît Sineau.

Le suspect ne reconnaît aucun accrochage

Placé en garde à vue, le jeune homme reconnaît avoir rendu le véhicule hors délai, mais nie un quelconque accrochage.

« D’après nos modalités, un état des lieux du véhicule doit être fait avant et après la location. Les protagonistes nous joignent des photographies et des commentaires. En cas de problèmes, notre assurance prend le relais. Les propriétaires ne sont pas exposés à un risque de malus », précise le PDG de Ouicar.

Il propose également l’installation d’un boîtier dans les voitures louées afin de sécuriser encore davantage les transactions : « Nous contrôlons tout à distance grâce à cela, y compris le verrouillage du véhicule une fois que les délais sont dépassés. »

En l’occurrence, l’assurance de la société pourrait ne pas prendre à sa charge la réparation des dégâts subis par le véhicule loué au jeune homme.

« Il n’a pas le permis de conduire… Cela montre un non-respect de notre charte. Il est imposé de vérifier que tout soit en règle. Mais pour le moment, nous n’arrivons pas à retrouver ce litige. Cette propriétaire doit ouvrir un constat d’assurance si elle veut être remboursée », souligne M. Sineau.

Le conducteur qui roulait sans permis devra toutefois répondre de ses actes devant la justice.

RECOMMANDÉ