Toulouse : un taxi volant pour circuler au-dessus des bouchons présenté par Airbus

Par Léonard Plantain
25 septembre 2021
Mis à jour: 25 septembre 2021

Mardi 21 septembre, un nouveau projet de taxi volant baptisé CityAirbus Nextgen a été dévoilé à Toulouse lors de l’Airbus Summit, un événement consacré à l’aviation durable.

Le projet d’Airbus se concrétise : après avoir développé le démonstrateur CityAirbus à décollage vertical, qui a l’allure d’un hand spinner, Airbus a dévoilé ce mardi un nouveau projet de taxi volant électrique baptisé CityAirbus Nextgen.

Avec cette annonce, qui a été faite lors de l’Airbus Summit, un événement consacré à l’aviation durable qui s’est déroulé à Toulouse jusqu’au 22 septembre, Airbus a également précisé que ce véhicule pourrait entrer en service en milieu urbain à partir de 2025, a rapporté Actu Toulouse.

À noter que ce projet s’inspire du premier CityAirbus, qui est lui-même le résultat du démonstrateur Vahana. Deux prototypes développés et testés par Airbus de 2016 à 2020, afin de créer un nouveau mode de transport aérien en ville.

Avec le CityAirbus NextGen, entièrement électrique et conçu pour transporter 4 personnes, Airbus entend contribuer à la création d’un nouveau marché de taxi volant, qui « intègre durablement la mobilité aérienne urbaine dans les villes tout en répondant aux préoccupations environnementales et sociales », a déclaré le PDG d’Airbus Helicopters, Bruno Even.

Actuellement en phase de conception, le premier vol du CityAirbus NextGen est prévu pour 2023 :

Le nouveau CityAirbus – NextGen – en préparation. (©Airbus)

« Nous proposons un nouveau moyen de transport, dans la troisième dimension, avec zéro émission. Les technologies disponibles aujourd’hui sont matures. Les essais en vol ont montré que cette solution de transport était viable car complémentaire avec ce que nous avons aujourd’hui », a de son côté souligné Markus May, directeur d’Airbus Urban Mobility.

Par ce projet, Airbus offre donc une alternative face aux embouteillages et à la saturation des transports en commun. « Notre ambition est de démocratiser ce service de transport. C’est comme pour la première voiture ou le premier portable. Au départ, il s’agit d’un marché de niche. Puis le service se déploie ! », a assuré Markus May.

À l’heure actuelle, Airbus n’est pas en mesure d’indiquer le coût d’un tel vol. « C’est encore trop tôt », a expliqué Markus May, qui a précisé que dans un premier temps, le projet CityAirbus NextGen est conçu avec un pilote « pour obtenir la certification », mais qu’à terme, le taxi volant devrait pouvoir se déplacer sans pilote.

Quant aux infrastructures nécessaire pour développer un tel réseau, Markus May a déclaré qu’en effet, le CityAirbus NextGen a besoin d’un « écosystème » pour se déployer. Ainsi, l’idée est de pouvoir « se connecter à une station de métro, un parking ou un aéroport » pour utiliser ce véhicule, qui pourrait également servir « pour le médical » afin de transporter des personnes blessées, a-t-il détaillé.

Afin de mettre en place ce projet, Airbus travaille avec plusieurs villes en Europe, comme Paris et Munich, avec des partenariats déjà noués en ce sens, notamment avec la RATP, la région Île-de-France et l’Aéroport de Paris.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ