Une touriste extrêmement chanceuse survit 10 heures dans l’océan après être tombée d’un bateau de croisière

2 octobre 2018 Mis à jour: 5 avril 2019

Faire du surplace est une tâche fatigante, même pour les nageurs les plus forts.

Lors de l’entraînement, les recrues du personnel des Marines doivent être en mesure de prouver qu’elles peuvent faire du surplace sur l’eau pendant au moins 10 minutes ; même si beaucoup peuvent aller plus loin, il s’agit d’une activité assez intensive qui brûle les calories.

Une hôtesse de l’air britannique peut se vanter d’avoir récemment survécu pendant 10 heures dans l’océan après être tombée de l’arrière d’un paquebot de croisière.

Kay Longstaff, 46 ans, s’était disputée avec son petit ami près de l’arrière du navire de croisière Norwegian Star lorsqu’elle a fini par chuter dans l’océan.

Les eaux oscillaient autour de 20 degrés Celsius, soit environ 68 degrés Fahrenheit, pendant près d’une demi-journée avant que Kay Longstaff ne soit portée disparue et secourue par la Garde côtière.

La plupart des gens, qui n’ayant aucune formation spécifique, éprouveraient de la difficulté à rester en vie dans de l’eau froide toute une nuit, comme Kay Longstaff l’a fait ; elle a finalement été sauvée et souffrait d’hypothermie malgré un état stable.

Selon la touriste maintenant sauvée, elle a cependant réussi à faire preuve d’un peu de créativité pour se maintenir en vie et rester éveillée après être tombée juste avant minuit.

« Elle a dit que le fait qu’elle pratique le yoga l’a aidée car elle était en bonne condition physique. Et elle a dit qu’elle chantait pour ne pas avoir froid dans la mer pendant la nuit », a expliqué l’un de ses sauveteurs.

Bien qu’elle et son petit ami aient été vus en train de se disputer près de l’arrière du navire avant de s’aventurer par-dessus bord, l’examen des images de sécurité de la croisière confirme qu’il n’y a pas eu d’acte criminel. Il est possible, selon certains témoins, que Kay Longstaff elle-même ait sauté dans l’eau, bien qu’il soit assez probable que même si c’était le cas, elle ne s’attendait certainement pas à passer les 10 prochaines heures à flotter sur les vagues.

Kay Longstaff n’a pas encore eu grand-chose à dire à ce sujet, mais elle a tout de même pris le temps de remercier la Garde côtière assez rapidement.

« Ces types merveilleux m’ont sauvée, j’ai de la chance d’être en vie », a-t-elle souligné.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Prier active les mêmes zones du cerveau que celles activées par les centres du plaisir

RECOMMANDÉ