Tours-Nord – Les riverains exaspérés par les installations sauvages des gens du voyage : « Cela n’arrête pas »

Par Séraphin Parmentier
31 janvier 2020
Mis à jour: 31 janvier 2020

Las de voir les caravanes des gens du voyage envahir régulièrement plusieurs sites de la ville, les riverains exigent désormais que les autorités prennent leurs responsabilités.  

Alors que plusieurs sites de Tours-Nord sont régulièrement envahis par des caravanes de gens du voyage, les riverains, exaspérés, déplorent l’inaction des pouvoirs publics.

« Les habitants ne veulent plus subir cette situation qui n’est pas non plus digne pour les gens du voyage », confie l’un des référents du dispositif de surveillance civique « Voisins vigilants » du quartier des Douets dans les colonnes de La Nouvelle République.

Selon les journalistes du quotidien régional, gens du voyage et forces de l’ordre se livreraient à un véritable jeu du chat et de la souris.

« Cela n’arrête pas. La Ville a réussi à faire sécuriser le site des anciens abattoirs par exemple, avec des buttes de terre et des gros blocs de béton. Pareil à la Cousinerie. Mais rue de Suède, malgré les mesures prises, ils se sont réinstallés en forçant purement et simplement le portail », poursuit le référent des Voisins vigilants du quartier des Douets.

Depuis près de deux mois, un ancien dépôt déserté par la société de transport Fil Bleu – mais qui appartient toujours à la municipalité tourangelle – a ainsi été investi par les gens du voyage qui n’ont pas hésité à le transformer en campement de fortune.

D’après La Nouvelle République, le site du 37parallèle « est lui aussi régulièrement envahi ». Des caravanes se sont également établies sur un terrain privé appartenant à la société Ligeris, à proximité de la halle Monconseil.

Un sentiment d’impuissance chez les riverains

« La Ville a fait plusieurs procédures d’expulsion. Mais à chaque fois, ça n’est pas suivi d’effets. La préfecture ne donne pas suite et les forces de l’ordre n’interviennent pas », explique un riverain.

Excédés, les habitants de Tours-Nord déplorent l’attitude des pouvoirs publics. Un sentiment d’impuissance renforcé par l’évacuation qui s’est déroulée le 30 janvier sur le site de l’ancien dépôt Fil Bleu de la rue de Suède.

Si les gens du voyage qui occupaient illégalement le site ont bel et bien été expulsés, ils se sont en effet aussitôt réinstallés ailleurs.

« Les caravanes se sont immédiatement réinstallées au 37e Parallèle. Il faudrait accompagner les caravanes évacuées vers une aire d’accueil officielle », souligne le représentant des Voisins vigilants du quartier des Douets.

Contactée par les journalistes de La Nouvelle République, la préfecture n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ