Traité nucléaire INF: la Chine « opposée » au retrait américain

2 février 2019 Mis à jour: 2 février 2019

Pékin s’est déclaré samedi « opposé » au retrait unilatéral de Washington d’un traité crucial de désarmement nucléaire signé avec Moscou, appelant les deux pays à « un dialogue constructif » pour éviter des « conséquences négatives ».

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi leur prochain retrait du Traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF), reprochant à la Russie de violer cet accord conclu en 1987 lors de la Guerre froide. La Russie a rétorqué samedi en faisant de même.

« La Chine est opposée au retrait des États-Unis du traité, et exhorte les États-Unis et la Russie à régler leurs différends de façon appropriée par le biais d’un dialogue constructif », a indiqué Geng Shuang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

« Le retrait unilatéral des États-Unis pourrait entraîner une série de conséquences négatives, et la Chine accordera une attention particulière à l’évolution de la situation », a-t-il précisé dans un communiqué, soulignant que Pékin « regrettait » la décision de Washington.

D.C avec AFP

RECOMMANDÉ