Un trésor byzantin doré : le monastère Hosios Loukas en Grèce

Plus grand que nature : l'art qui nous inspire à travers les âges
Par Epoch Times
7 mai 2021
Mis à jour: 10 mai 2021

Depuis le Xe siècle, des moines vivent au monastère Hosios Loukas de Distomo, en Grèce-Centrale. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1990, le monastère d’Ósios Loukás compte parmi les plus beaux monastères byzantins de Grèce. Des moines y vivent et pourvoient à leurs besoins en cultivant la terre et en vendant des souvenirs aux pèlerins.

Le fondateur, un saint anachorète local prénommé Luc de Steirion (ou Steiris), né en 896, s’est installé en ermite sur les lieux de son futur monastère vers le milieu du Xe siècle. Il était célébré pour avoir accompli de nombreux miracles et, en particulier, pour avoir correctement prophétisé la conquête de la Crète par l’empereur Romanos.

Une merveille grecque

Le monastère fortifié de Hosios Loukas est l’un des exemples les plus importants de l’art et de l’architecture byzantins moyens. Le complexe, tel qu’il se présente aujourd’hui, date du XIe siècle.

L’église principale a été endommagée pendant la guerre d’indépendance grecque (1821), mais d’une manière étrange, cela a été fortuit. Une restauration ultérieure, au XXe siècle, a non seulement réparé les dégâts, mais a également veillé à ce que l’église soit conforme à la conception byzantine en supprimant les ajouts plus récents.

Le plan carré de Hosios Loukas de Distomo, de son nom complet en grec, « monastère du bienheureux Lucas, ou simplement Hósios Loukás, consiste en un espace central octogonal entouré de chapelles et de galeries.

Les murs de l’église sont faits d’un mélange appelé « opus mixtum », celui-ci fait de marbre, jaspe et porphyre. À première vue, des caractères arabes ornent les murs, mais il s’agit en fait de pseudo-kufic, une fausse écriture arabe utilisée à des fins décoratives.

Hosios Loukas, en Grèce (yiannisscheidt/Shutterstock)
Le monastère historique fortifié de Hosios Loukas, en Grèce, est un chef-d’œuvre de l’art et de l’architecture byzantins moyens (Karl Allen Lugmayer/Shutterstock)
Hosios Loukas, en Grèce (bayazed/Shutterstock)
Les grilles de fenêtres distinctives et ornées sont une caractéristique de l’architecture byzantine. (nelev/Shutterstock)
Le dôme et les arches à l’intérieur (Bayazed/Shutterstock)
Les colonnes et les arches majestueuses évoquent un sentiment de paix pour la contemplation et la prière. (Joaquin Ossorio Castillo/Shutterstock)
Une myriade de mosaïques dorées présentent des icônes (Heracles Kritikos/Shutterstock)
Les mosaïques byzantines dorées constituent l’un des nombreux points forts de l’église. (bayazed/Shutterstock)
L’une des nombreuses mosaïques étonnantes (PD-US)
Sur une lunette, un renfoncement semi-circulaire, dans la nef se trouve une mosaïque de saint Luc le Jeune, qui a fondé le monastère Hosios Loukas au début du Xe siècle. (Domaine public)
Les fresques de la crypte présentent des portraits des apôtres, des martyrs et des saints hommes. (Domaine public)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ