Tribune des militaires : 18 signataires en activité vont passer devant un conseil supérieur militaire

Par Epoch Times avec AFP
28 avril 2021
Mis à jour: 29 avril 2021

Les militaires signataires d’une tribune controversée dénonçant le « délitement » de la France et appelant à « soutenir les politiques » œuvrant contre encourent la radiation ou des sanctions disciplinaires, a annoncé le chef d’état-major des Armées.

La vingtaine de généraux en « deuxième section » signataires – proches de la retraite mais qui peuvent toujours être rappelés – risquent « la radiation, donc la mise à la retraite d’office », a déclaré le 28 avril le général François Lecointre dans un entretien publié par Le Parisien.

« Ces officiers généraux vont passer chacun devant un conseil supérieur militaire. Au terme de cette procédure, c’est le Président de la République qui signe un décret de radiation », a précisé le général Lecointre. « Je souhaite que leur mise à la retraite d’office soit décidée », a-t-il relevé en évoquant « une procédure exceptionnelle », lancée à la demande de la ministre des Armées.

Sanctions plus « fortes » pour « les plus gradés »

Les 18 soldats d’active identifiés – dont quatre officiers – parmi les centaines de signataires, recevront pour leur part « des sanctions disciplinaires militaires », a précisé le général François Lecointre, en évoquant des sanctions « plus fortes pour les plus gradés »« Je considère que plus les responsabilités sont élevées, plus l’obligation de neutralité et d’exemplarité est forte », a-t-il martelé.

Défendre le patriotisme

Le général Lecointre a réfuté  toute radicalisation d’extrême droite au sein des armées. « L’armée est républicaine, elle n’est pas politisée (…) Elle est à l’image de la société française », a-t-il assuré.

La tribune, publiée par Valeurs Actuelles le 21 avril, appelle le président Emmanuel Macron à défendre le patriotisme. Les signataires dénoncent le « délitement » qui frappe selon eux le pays et se disent « disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation »« Si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre (…), provoquant au final (…) l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles (…) », promettent-ils dans ce texte mis en ligne 60 ans après le putsch des généraux d’Alger.

« Le fantasme du putsch me paraît hors de propos. Il n’y a pas la moindre tentation de ce genre », a répliqué le général Lecointre, interrogé sur le lien avec la guerre d’Algérie.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ