Trois candidats des « Anges de la téléréalité » en garde à vue pour des violences à La Réunion

Par Léonard Plantain
13 janvier 2021
Mis à jour: 13 janvier 2021

Dimanche 10 janvier, le maire de Saint-André a affirmé avoir été agressé par plusieurs candidats « des Anges de la téléréalité », dans un hôtel à Saint-Denis de La Réunion, lesquels ont été interpellés et placés en garde à vue.

C’est un incident qui a fait le tour des réseaux sociaux : ce dimanche, une altercation a viré aux violences à l’hôtel Mercure Creolia de Saint-Denis (La Réunion), où se trouvaient plusieurs candidats de téléréalité en attente du début du tournage de l’émission Les Vacances des Anges 4.

Avant les faits, plusieurs familles étaient attablées pour le déjeuner, dont celle de Joe Bédier, le maire de Saint-André venu fêter l’anniversaire de sa fille. Une personne de l’émission a alors fait le tour des tables, exigeant que personne ne prenne de photos ou de vidéos de l’enfant d’un couple de candidats, Ricardo et Nehuda, ces derniers ayant déjà eu à faire face à un combat judiciaire, relate Actu 17.

C’est là que la situation a dégénéré et que le ton est monté d’un cran.

Selon Joe Bédier : « On était à table et une femme nous a interpellés en disant qu’on avait pris des photos d’eux. Elle a voulu voir nos téléphones. Sur le coup, je ne l’ai pas prise au sérieux et c’est là qu’elle s’est énervée », a-t-il expliqué à La 1re Réunion.

« Quand j’ai vu qu’elle devenait agressive, je lui ai dit de sortir d’ici. À partir de là, ça a dégénéré, et la femme est devenue hystérique […] Trois mecs baraqués ont frappé ma femme. Moi j’ai pris des coups, je pensais que je n’allais pas m’en sortir », a précisé Joe Bédier.

Peu après, des policiers sont arrivés et ont interpellé trois candidats de la téléréalité : Ricardo et Nehuda, ainsi qu’une prénommée Pauline. Selon le parquet de Saint-Denis, les trois candidats ont été placés en garde à vue et une enquête a été ouverte « pour violences volontaires en réunion ».

Dans le même temps, l’incident a créé une vive émotion chez les habitants, qui se sont rassemblés devant le commissariat de Malartic pour soutenir Joe Bédier et réclamer le départ des « Anges » ainsi que l’annulation de leur tournage.

De son côté, Joe Bédier a déposé plainte, accompagné par 150 personnes qui l’attendaient à la sortie des locaux de police pour le soutenir.

Élections américaines – Pompeo : le vrai visage du PCC


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ