Troyes : ils plongent dans les eaux froides du bassin de la préfecture pour sauver un octogénaire en train de se noyer

Par Séraphin Parmentier
16 mai 2020
Mis à jour: 16 mai 2020

Trois passants n’ont pas hésité à plonger dans le bassin de la préfecture pour secourir un homme de 80 ans en grande difficulté.

Le mercredi 13 mai, trois personnes sont successivement venues en aide à un octogénaire qui était en train de se noyer dans le bassin de la préfecture, à Troyes.

Le premier à plonger dans les eaux froides du bassin fut Matthieu Olivier, chef de bureau de la communication de la préfecture de l’Aube.

« Je sortais de la préfecture. Soudain, j’ai entendu un plouf. Alors je me suis approché du bassin. Il y avait déjà une personne qui regardait mais semblait ne pas savoir quoi faire. À deux mètres du bord, un vieil homme était en train de se noyer. Il se débattait à la surface et buvait tasse sur tasse. En quelques secondes, j’ai retiré mon manteau, j’ai posé mon sac, puis j’ai plongé. Tout de suite, j’ai empoigné le grand-père par en dessous en maintenant sa tête hors de l’eau. De là, j’ai rejoint un ‘îlot’ en béton. Nous avons pu nous y appuyer. Le monsieur avait du mal à respirer et moi, j’avais très froid », a expliqué M. Olivier dans les colonnes de L’Est Éclair.

Au même moment, Romuald Dethon, un électricien de Saint-André-les-Vergers âgé de 55 ans, passe à proximité du bassin au volant de sa fourgonnette.

« J’ai remarqué qu’il y avait de l’agitation dans le bassin. J’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un exercice de sauvetage avec un mannequin. J’ai voulu en avoir le cœur net et je me suis garé sur le bord du trottoir, ‘en urgence’. En descendant, j’ai vu un homme qui en ramenait un autre péniblement. Il paraissait fatigué, en difficulté. Il avait besoin d’assistance. À mon tour, j’ai plongé pour prendre le relais en ‘accrochant’ à moi le vieux monsieur. Et puis les pompiers sont arrivés », raconte M. Dethon.

Yohann Colin, employé à la préfecture de l’Aube, se jettera lui aussi à l’eau pour prêter main forte à son collègue après avoir retiré son pantalon et ses chaussures.

« On a pas eu le temps de réfléchir »

À l’arrivée des pompiers, les trois hommes et l’octogénaire se trouvent au milieu du bassin, en sécurité. Rémi, sapeur-pompier professionnel de Troyes, viendra ensuite récupérer le vieil homme avant de le confier au Samu. Selon les journalistes de L’Est Éclair, son état n’inspirait pas d’inquiétude particulière.

« On peut parler d’un travail d’équipe », souligne Romuald Dethon en souriant. « On a pas eu le temps de réfléchir », ajoute-t-il. Yohann Colin évoque pour sa part un simple « geste citoyen ».

D’après le quotidien régional, l’octogénaire aurait plongé dans le bassin dans un geste de désespoir alors que son épouse venait d’être hospitalisée.

« J’espère qu’il s’en sortira », conclut l’électricien de Saint-André-les-Vergers.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsable envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ