Trudeau: le Canada ne cèdera pas aux pressions de la Chine

Par Epoch Times avec AFP
11 novembre 2020
Mis à jour: 11 novembre 2020

Le Canada ne cédera pas aux pressions de la Chine pour libérer une cadre du géant chinois Huawei, dont les Etats-Unis réclament l’extradition, a averti mercredi le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Meng Wanzhou, directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, avait été arrêtée le 1er décembre 2018 lors d’une escale à Vancouver, sur demande de Washington, qui l’accuse de fraude bancaire.

Neuf jours plus tard, la Chine avait arrêté l’ex-diplomate canadien Michael Kovrig et un consultant, Michael Spavor. Comme plusieurs dirigeants occidentaux, Justin Trudeau voit dans la détention de ses compatriotes une mesure de représailles.

« La Chine continue de croire que si elle applique suffisamment de pression sur nous, nous céderons, quand c’est exactement le contraire de notre position », a déclaré le Premier ministre canadien dans un entretien au Financial Times.

« Nous ne croyons pas en la diplomatie coercitive », a insisté M. Trudeau. « Nous croyons fermement que si vous commencez à céder à ce genre de pression, vous allez vous retrouver en plus mauvaise posture à long terme », a-t-il ajouté.

Qualifiant « d’extrêmement malheureuse » la « détention arbitraire » des deux Canadiens, il a assuré que son gouvernement faisait tout pour obtenir leur libération.

« Mais nous ne céderons pas sur nos principes », a-t-il prévenu.

Il a également évoqué « une incompréhension fondamentale » entre la Chine et les pays occidentaux sur cette question.

L’audience finale pour déterminer si Meng Wanzhou doit être extradée est prévue en avril prochain.

Nouvel Horizon – Loi sur la sécurité menace nos libertés

Soutenez les médias indépendants et impartiaux, car il est désormais si difficile d’obtenir la vérité. C’est maintenant plus important que jamais. Partagez cet article pour aider davantage de personnes à connaître les faits. Merci.

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ