Trump à Poutine : j’espère éviter une course aux armements entre la Chine, la Russie et les États-Unis

Par Ella Kietlinska
24 juillet 2020
Mis à jour: 24 juillet 2020

Le président russe Vladimir Poutine et le président américain Donald Trump ont discuté du contrôle des armements lors d’un entretien téléphonique le jeudi 23 juillet, ont annoncé le Kremlin et la Maison-Blanche.

« Les deux dirigeants ont également discuté de problèmes bilatéraux et mondiaux cruciaux. Le président Trump a réitéré son espoir d’éviter une coûteuse triple course aux armements entre la Chine, la Russie et les États-Unis, et il attend avec impatience le progrès des prochaines négociations sur le contrôle des armements à Vienne », a déclaré dans un communiqué Judd Deere, porte-parole de la Maison-Blanche.

Dans son rapport sur l’entretien téléphonique entre les deux présidents, le Kremlin a déclaré que les parties reconfirment « la pertinence de consultations bilatérales » sur les questions de contrôle des armements, y compris sur le nouveau traité de la réduction des armements stratégiques.

Selon Reuters, le Kremlin a également ajouté que les deux dirigeants avaient également exprimé un désir mutuel de développer le commerce et les liens économiques entre la Russie et les États-Unis.

Les négociations sur le contrôle des armements nucléaires ne parviennent pas à attirer la participation de la Chine

Le 22 juin, à Vienne, les États-Unis et la Russie ont entamé les négociations sur le contrôle des armements nucléaires dans le but de conclure un accord qui remplacerait le traité New START qui expire bientôt.

New START est le seul accord de contrôle des armes nucléaires entre les États-Unis et la Russie encore en vigueur. Il a été signé en 2010 et doit expirer en février 2021. Ce traité limite le nombre d’armes nucléaires stratégiques que chaque pays peut déployer.

La Chine a également été invitée à se joindre à ces négociations, mais elle a décliné l’invitation, a déclaré Marshall Billingslea, le représentant spécial du président américain pour les questions de désarmement.

Selon la Fédération des scientifiques américains (FSA), au début de 2020, la Russie et les États-Unis possédaient ensemble plus de 90 % du nombre total d’ogives nucléaires dans le monde. La FSA a recensé 6 372 ogives pour la Russie et 5 800 pour les États-Unis. Elle a estimé que la Chine avait 320 ogives nucléaires, bien que le nombre réel ait été inconnu.

Le 2 juin, le président russe Vladimir Poutine a approuvé la politique de dissuasion nucléaire de la Russie, qui permet au pays d’utiliser des armes nucléaires non seulement en réponse à une attaque nucléaire, mais aussi pour répondre à des frappes conventionnelles visant les principales infrastructures gouvernementales et militaires du pays.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ