Trump annonce qu’Israël et le Maroc vont normaliser leurs relations dans le cadre d’un accord négocié par les États-Unis

Par Tom Ozimek
11 décembre 2020
Mis à jour: 11 décembre 2020

Le président Donald Trump a annoncé le 10 décembre qu’Israël et le Maroc ont convenu de rétablir des relations diplomatiques complètes dans le cadre d’un accord négocié par la Maison-Blanche, qui impliquait également la reconnaissance officielle par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

Trump a scellé l’accord lors d’un appel téléphonique avec le roi du Maroc Mohammed VI le 10 décembre, a déclaré la Maison-Blanche, ce qui fait du Maroc le quatrième pays arabe à mettre de côté les hostilités avec Israël au cours des quatre derniers mois.

« Une autre percée HISTORIQUE aujourd’hui ! Nos deux GRANDS amis, Israël et le royaume du Maroc, ont accepté d’établir des relations diplomatiques complètes – une percée énorme pour la paix au Moyen-Orient ! » écrit Trump dans un tweet.

Une partie de l’accord implique la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental, une région désertique où un différend vieux de plusieurs décennies oppose le Maroc au Front Polisario soutenu par l’Algérie, un mouvement dissident qui cherche à établir un État indépendant dans le territoire.

« Les États-Unis estiment qu’un État sahraoui indépendant n’est pas une option réaliste pour résoudre le conflit et qu’une véritable autonomie sous souveraineté marocaine est la seule solution possible », a écrit Trump dans une proclamation qu’il a signée le 10 décembre et qui officialise la nouvelle politique américaine concernant le territoire.

Qualifiant le plan d’autonomie du Maroc de « seul cadre pour négocier une solution mutuellement acceptable » qui garantirait une fin durable au conflit, Trump a déclaré que les États-Unis ouvriraient un consulat à Dakhla, qui est le territoire du Sahara occidental, pour aider à promouvoir les opportunités économiques et commerciales pour la région.

En vertu de cet accord, le Maroc établira des relations diplomatiques complètes et reprendra des contacts officiels avec Israël, notamment en autorisant le survol et les vols directs de et vers Israël pour tous les Israéliens.

« Ils vont rouvrir immédiatement leurs bureaux de liaison à Rabat et Tel-Aviv avec l’intention d’ouvrir des ambassades. Et ils vont promouvoir la coopération économique entre les entreprises israéliennes et marocaines », a déclaré Jared Kushner, conseiller de la Maison-Blanche, dans un appel avec des journalistes.

Le Maroc est le quatrième pays depuis le mois d’août à procéder à une normalisation avec Israël avec l’aide de la Maison-Blanche. Les autres sont les Émirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan.

L’élan derrière la conclusion de cet accord a été en grande partie de forger une alliance contre un Iran de plus en plus affirmé et de contrer son influence régionale.

« Si vous regardez les quatre dernières années, lorsque le président est arrivé au pouvoir, l’Iran a été grandement renforcé », a déclaré M. Kushner. « Vous savez, ils venaient de conclure le terrible accord de Vienne sur le nucléaire iranien, Daech était en plein essor, tous les alliés de l’Amérique dans la région se sentaient très aliénés. »

Sous Trump, les États-Unis se sont retirés de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, communément appelé plan d’action conjoint. Alors que l’accord freinait certaines des ambitions nucléaires de l’Iran en échange de la levée des sanctions qui avaient paralysé son économie, l’accord permettait à l’Iran de poursuivre l’enrichissement de l’uranium, ne posait aucune restriction aux autres actions malveillantes du régime iranien dans la région, et des dispositions clés expiraient dans dix ans.

« Maintenant, nous avons la paix qui germe au Moyen-Orient », a déclaré M. Kushner, ajoutant qu’il pense que l’Arabie saoudite finira par conclure un accord similaire avec Israël.

La Maison-Blanche a essayé de persuader l’Arabie saoudite de signer un accord de normalisation avec Israël, en croyant que si les Saoudiens étaient d’accord, d’autres nations arabes suivraient, mais les Saoudiens n’ont pas encore signalé qu’ils étaient prêts.

Élections américaines – Trump interviendra dans le procès du Texas

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ