Trump déclare avoir «le droit absolu» en tant que président de demander à d’autres pays d’aider à enquêter sur la corruption

Par Zachary Stieber
5 octobre 2019 Mis à jour: 5 octobre 2019

Le président américain Donald Trump a déclaré qu’il avait « le droit absolu » d’enquêter sur la corruption et, dans le cadre de ce devoir, de demander à d’autres pays d’aider les États-Unis dans diverses enquêtes.

« En tant que président des États-Unis, j’ai le droit absolu, voire même le devoir, d’enquêter, ou de mener une enquête sur la corruption, et cela implique de demander ou de suggérer à d’autres pays de nous aider ! », a déclaré Trump le 3 octobre dans la soirée, heure de Washington.

Mercredi plus tôt, M. Trump avait déclaré que la Chine et l’Ukraine devraient enquêter sur ce que le fils de l’ancien vice-président Joe Biden, Hunter Biden, impliqué dans des activités commerciales dans les deux pays, avait pratiqué dans le passé.

M. Trump a déclaré dans un autre message sur Twitter que ses appels à des enquêtes ne concernaient pas « une campagne » mais « une corruption à grande échelle ! ».

« En tant que président, j’ai l’obligation de mettre fin à la CORRUPTION, même si cela implique de demander l’aide d’un pays ou de plusieurs pays. Cela se fait tout le temps », a-t-il ajouté vendredi matin.

« Cela n’a rien à voir avec la politique ou une campagne politique contre les Biden. Cela a à voir avec leur corruption ! »

Les démocrates ont accusé le président Trump d’essayer de s’immiscer dans les élections de 2020 en ciblant Joe Biden, candidat à l’investiture démocrate à la présidence.

Dans une lettre au chef de la minorité de la Chambre, Kevin McCarthy (R-Calif.), la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi (D-Calif.) a déclaré avoir vu le président Trump « à la télévision nationale demander à une autre puissance étrangère de s’immiscer dans les prochaines élections de 2020 ».

Biden a également repris le thème, accusant Trump d’essayer de le salir lui et sa famille et refusant de cesser d’attaquer le président.

« Permettez-moi d’expliquer clairement à Trump et à ses hommes de rien – et aux groupes d’intérêts qui financent ses attaques contre moi. Je ne bougerai pas », a déclaré Biden lors d’un arrêt de campagne dans le Nevada.

« Tu ne vas pas me détruire, ni ma famille. Je me fiche de savoir combien d’argent vous dépensez, Monsieur le Président, ou à quel point les attaques sont sales. Trump sait qu’il n’y a aucune vérité dans les accusations portées contre moi – aucune, zéro. Chaque agence de presse indépendante qui a longuement examiné les accusations a découvert qu’il s’agissait d’un mensonge total, ses affirmations, chacune d’entre elles. »

RECOMMANDÉ