Trump espère conclure bientôt avec la Chine le « plus grand accord jamais conclu »

Par Eva Fu
18 septembre 2019 Mis à jour: 18 septembre 2019

Donald Trump a déclaré que les États-Unis pourraient bientôt conclure avec la Chine le « plus grand accord jamais conclu ».

« Je pense qu’il y aura un accord peut-être bientôt, peut-être avant les élections, ou un jour après les élections », a-t-il annoncé aux journalistes le 17 septembre, avant de prendre l’avion pour participer à une collecte de fonds à Mountain View, en Californie.

Il a ajouté que la Chine espérait initialement qu’un candidat démocrate remporterait les élections présidentielles de 2020 et qu’elle pourrait négocier un accord qui serait plus favorable au régime chinois.

Mais l’accord serait beaucoup plus difficile s’il est réélu, a ajouté M. Trump. « Si cela se passe après les élections, ce sera un accord le plus difficile que quelqu’un n’ait jamais eu à conclure du point de vue de la Chine, et ils le savent. »

Les deux plus grandes puissances économiques mondiales reviennent à la table des négociations dans le but de résoudre un conflit commercial qui dure depuis 14 mois. Les négociations commerciales au niveau des vice-ministres sont prévues pour le 19 septembre, ainsi qu’en octobre, lorsque le vice-premier ministre chinois Liu He doit se rendre à Washington.

Selon Reuters, le 12 septembre, en faisant un geste semblable à l’offre d’un rameau d’olivier, les entreprises privées chinoises ont commandé plus de 600 000 tonnes de soja américain – le plus gros achat des importateurs privés chinois depuis plus d’un an. Pékin a également exempté le soja et le porc américains d’une hausse tarifaire prévue, après quoi Trump a annoncé un délai dans les hausses tarifaires pour un certain nombre de produits chinois importés aux États-Unis.

Les tarifs douaniers punitifs imposés par les États-Unis ont aggravé les effets négatifs portés à l’économie chinoise par son ralentissement. Un nombre croissant de fabricants internationaux envisagent de délocaliser leur production de la Chine vers des pays voisins comme le Vietnam ou le Cambodge afin d’éviter les coûts des tarifs américains.

En août, la croissance de la production industrielle de la Chine s’est affaiblie pour s’établir à 4,4 % – le plus bas niveau depuis les 17 dernières années. La croissance des ventes au détail a également chuté de 0,1 % par rapport au juillet pour s’établir à 7,5 %.

Dans un discours prononcé le 17 septembre devant le groupe d’experts de Heritage Foundation, le vice-président américain Mike Pence a loué la position inébranlable de Trump envers la Chine, affirmant que les États-Unis avaient « engagé des négociateurs commerciaux les plus durs et les plus intelligents que nous ayons jamais eus, afin de mettre fin aux pratiques commerciales déloyales de la Chine ».

Il a ajouté que l’accent mis par l’administration Trump sur les pratiques commerciales déloyales chinoises, telles que les énormes déficits commerciaux des États-Unis et d’autres pays occidentaux avec la Chine, le vol de propriété intellectuelle et le transfert forcé de technologie effectués par Pékin, signifie que « les décennies pendant lesquelles la Chine a ignoré les règles du commerce international sont terminées ».

RECOMMANDÉ