Trump : « Nous nous rapprochons de plus en plus » du succès des contestations des résultats électoraux

Par Zachary Stieber
21 décembre 2020
Mis à jour: 22 décembre 2020

Le président américain Donald Trump a affirmé dimanche que « nous nous approchons de plus en plus », en référence à ses contestations en cours face aux résultats de l’élection dans les principaux États disputés.

« Nous nous rapprochons de plus en plus [du but]. Et j’espère que vous direz à tout le monde que nous sommes en fait très proches », a déclaré M. Trump sur la radio WABC.

« Les infox ne vous le diront pas. Elles ne veulent pas en parler. Elles essaient de le censurer. Nous n’avons pas du tout de liberté de la presse. C’est de l’information censurée. C’est une chose terrible qui s’est produite dans notre pays. Cela dure depuis longtemps, cela a commencé il y a longtemps, mais c’est arrivé à un certain point, c’est une chose terrible. Ce n’est pas la liberté de la presse, et nous devons la rétablir, parce que la presse est tellement censurée. C’est tellement malhonnête. Je n’appelle même plus cela des infox. J’appelle cela des informations corrompues », a-t-il ajouté.

L’équipe du candidat démocrate à la présidence Joe Biden n’a pas répondu à une demande de commentaires sur les propos de Trump.

Biden a déclaré sa victoire aux élections du 3 novembre. « Au total, la vice-présidente élue [Kamala] Harris et moi-même avons obtenu 306 votes collégiaux – bien au-delà des 270 nécessaires pour assurer la victoire », a-t-il déclaré le 14 décembre, après que les grands électeurs se sont réunis dans leurs États respectifs pour voter.

Mais Trump, son équipe de campagne et d’autres républicains contestent les résultats dans des États comme la Pennsylvanie et la Géorgie, en signalant des irrégularités et des possibles fraudes.

Epoch Times n’a pas déclaré de vainqueur de l’élection présidentielle américaine de 2020 pour le moment.

Aucune des contestations juridiques n’a jusqu’à présent conduit à des changements dans les résultats de l’élection, mais une affaire en cours dans le Michigan a produit un rapport sur une inspection technico-légale des machines et logiciels de Dominion Voting Systems, concluant que la tristement célèbre inversion des votes dans le comté était liée à la conception du système de vote.

Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden s’exprime à Wilmington, Delaware, le 19 décembre 2020. (Alex Edelman/AFP via Getty Images)

Trump s’est montré optimiste lors d’un appel téléphonique à une émission radio animée en partie par son avocat, Rudy Giuliani. Il a souhaité aux animateurs un joyeux Noël et a déclaré que son équipe et d’autres personnes « avaient mis à jour cette fraude électorale, la plus grande fraude électorale de l’histoire ».

« C’est de loin l’élection la plus corrompue que ce pays ait jamais connue », a-t-il martelé.

Au cours du week-end, Giuliani a mis les États au défi de le laisser, lui et d’autres, inspecter les machines de vote. Si les États répondaient favorablement à sa demande, a assuré Giuliani, il serait en mesure de prouver qu’il y a eu fraude.

« D’abord, les machines. Vous connaissez les résultats de toutes celles que nous avons examinées », a déclaré Trump.

« Après les machines, la vérification des signatures. Examinons les signatures dans le comté de Fulton en Géorgie, et à quelques autres endroits, comparons les signatures, vous verrez que des centaines de milliers de signatures sont fictives ou ont été frauduleusement falsifiées. »

Invitée à répondre, une porte-parole du comté de Fulton a déclaré à Epoch Times par e-mail : « C’est faux. »

La Géorgie lançait une vérification des signatures à l’échelle de l’État en ce lundi, mais Trump a déclaré que les vérifications seront bâclées.

« Ils ne les lancent pas au bon endroit. Ils les lancent dans des zones sans problèmes, et pourtant ils en trouveront encore beaucoup, même si ces zones… mais ils devront nous laisser faire la vérification des signatures dans les endroits appropriés. Et vous verrez des centaines de milliers de signatures frauduleuses, ou même des signatures fictives », a-t-il annoncé.

Élections américaines – Général Flynn : l’armée pourrait organiser de nouvelles élections

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ