Trump remercie l’expert de la Maison-Blanche qui l’a défendu au sujet de son appel avec le président ukrainien

Par Zachary Stieber
2 novembre 2019 Mis à jour: 2 novembre 2019

Le président Donald Trump a publiquement remercié un expert de la Maison-Blanche qui a défendu l’appel de juillet de Trump avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

L’appel a déclenché une plainte anonyme au sein de la communauté du renseignement, ce qui a mené à la présente enquête de destitution contre Donald Trump.

Tim Morrison, directeur principal des affaires européennes à la Maison-Blanche et au Conseil de sécurité nationale, a déclaré le 31 octobre aux législateurs qu’il n’y avait rien d’illégal à ce que Trump demande au dirigeant ukrainien d’enquêter sur les transactions commerciales de Hunter Biden, le fils de l’ancien vice-président Joe Biden.

« Je veux être clair, je ne craignais pas que quelque chose d’illégal soit discuté », a déclaré Tim Morrison.

Le président Trump a commenté jeudi le témoignage de M. Morrison sur Twitter.

« Mais les démocrates véreux ne veulent pas que les gens le sachent ! », a-t-il écrit.

« Merci à Tim Morrison pour son honnêteté », a-t-il ajouté.

D. Trump a également partagé un article détaillant le témoignage de Tim Morrison, dans lequel l’expert russe et ukrainien se déclarait préoccupé, non pas par l’appel, mais par le fait que le mémorandum de la conversation (MemCon) serait divulgué aux médias et mal perçu dans l’environnement polarisé de Washington.

Tim Morrison a repoussé le ouï-dire transmis dans le témoignage précédent de l’ambassadeur William Taylor, affirmant que deux des arguments de ce dernier n’étaient pas en accord avec ce qui s’est réellement passé.

Tim Morrison a également déclaré qu’il démissionnait après son témoignage, mais qu’il n’y avait aucun lien entre son témoignage et son départ imminent.

Les démocrates de la Chambre n’ont pas précisé « le crime » dont ils imaginent que Trump a commis dans sa demande à Zelensky. Le dénonciateur anonyme qui a déclenché l’enquête de destitution a affirmé que la demande pouvait constituer une violation du financement de la campagne électorale. Le ministère de la Justice a examiné la plainte et a déterminé qu’aucune mesure n’était nécessaire.

Les démocrates de la Chambre des représentants ont approuvé jeudi une résolution sur les règles qui guideront la prochaine phase de l’enquête, notamment en permettant au président du Renseignement de la Chambre, Adam Schiff (Démocrate-Calif.), de convoquer des audiences publiques s’il le souhaite.

Trump a passé la matinée de vendredi à partager des citations de diverses personnes critiquant l’enquête, y compris le commentateur de Fox News Mark Levin, qui a déclaré : « C’est le scandale le plus gros et le plus dégoûtant, et c’est à cause du Parti démocrate qui a détourné le processus de destitution, notre argent des contribuables, et qui a également détourné la Chambre des représentants, tout cela pour avantager leur élection 2020. Voilà ce qui se passe. »

« On ne peut pas dire mieux ! », a écrit Donald Trump.

Il a également fait référence au présentateur de news de longue date Tom Brokaw, qui, lors de la promotion de son nouveau livre sur le président Richard Nixon, a déclaré que les démocrates n’avaient pas « de contenu solide«  sur Trump, contrairement aux efforts de destitution contre Nixon.

RECOMMANDÉ