Trump : l’Amérique et le monde entier devraient exiger réparation du PCC pour la pandémie

Par Ivan Pentchoukov
7 juin 2021
Mis à jour: 7 juin 2021

Le 5 juin, l‘ancien président américain Donald Trump a déclaré que les États-Unis et le monde entier devraient revendiquer du Parti communiste chinois (PCC) des réparations pour la pandémie. Il a aussi demandé à l’administration Biden de porter à 100 % les droits de douane sur les produits chinois.

Trump a fait ces remarques lors de la convention annuelle du parti républicain de l’État de Caroline du Nord, tenue à Greenville.

« Le temps est venu pour l’Amérique et le monde entier d’exiger des réparations et des comptes du Parti communiste chinois. Nous devrions tous déclarer d’une seule voix que la Chine doit payer. Ils doivent payer », a martelé Trump. « Les États-Unis devraient immédiatement prendre des mesures pour introduire progressivement un tarif ferme de 100 % sur tous les produits fabriqués en Chine. »

Le PCC a provoqué le déclenchement de la pandémie du Covid-19 en dissimulant pendant plusieurs mois l’émergence d’une épidémie à Wuhan, en Chine, et de sa transmission interhumaine. Puis, le régime chinois a placé Wuhan en quarantaine en l’isolant du reste pays, mais en autorisant toujours les vols internationaux.

« L’année dernière, la Chine a infligé aux États-Unis des dommages économiques estimés à 16 000 milliards de dollars avec un virus que j’appelle le virus chinois – car je veux être précis – le virus qui a emporté la vie des centaines de milliers de nos compatriotes », a poursuivi l’ancien président.

Trump a également expliqué que la pandémie avait modifié l’accord commercial qu’il négociait avec la Chine. À l’époque, son administration avait imposé d’importants tarifs douaniers sur les produits chinois et le PCC avait répondu en imposant ses propres tarifs sur les produits américains. L’administration Biden a maintenu les tarifs douaniers en place et, comme l’a noté Trump, « des milliards et des milliards de dollars affluent » en conséquence en Amérique.

« C’est la première fois depuis longtemps que je mentionne l’accord commercial », a-t-il précisé. « Il a été vraiment très bénéfique. Mais c’est tellement minuscule par rapport à la dévastation qui a été causée. Nous devrions réinvestir 100 % de tout l’argent que nous collectons grâce aux droits de douane pour aider à ramener des emplois et des usines de Chine, et d’autres endroits, en Amérique et dans le grand État de Caroline du Nord, où ils ont leur place. »

Tout en faisant marche arrière sur de nombreuses politiques de Trump, l’administration Biden a largement maintenu en place les tarifs douaniers et autres mesures imposées par son prédécesseur.

Le discours de Greenville a marqué la deuxième importante apparition publique de Trump depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche en janvier dernier. L’ancien président s’est engagé à rester actif en politique et a fait allusion à la possibilité de se lancer dans une nouvelle course à la présidence en 2024.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ