Twitter supprime un à un tous les comptes de Génération identitaire

Par Emmanuelle Bourdy
16 juillet 2020
Mis à jour: 16 juillet 2020

L’antiracisme touche désormais les réseaux sociaux. En effet, Twitter s’en est pris au groupe politique Génération identitaire et a commencé à fermer les comptes de ses abonnés.

Après les manifestations antiraciste à la suite du décès de George Floyd, c’est au tour de Twitter de passer à l’acte. La firme américaine a donc décidé d’agir directement auprès de ses abonnés. Ce 14 juillet 2020, Europe 1 rapporte que Twitter a commencé à supprimer un à un les comptes des membres du groupe politique Génération identitaire, sans donner d’explications. Cela concerne aussi bien les comptes s’exprimant en français, en allemand ou en néerlandais.

À la base, voulant faire pression sur les réseaux sociaux, de grands groupes comme Coca-Cola ou Unilever avaient en effet décidé de stopper momentanément leur publicité sur ces réseaux, ainsi que le relate nos confrères de Valeurs actuelles. Le but de cette manœuvre étant de faire réagir les réseaux sociaux pour qu’eux aussi agissent dans le même sens, à leur manière.

James Quincey, le patron de Coca-Cola, avait déclaré : « Il n’y a aucune place pour le racisme sur les médias sociaux. » Facebook avait alors réagi en interdisant des publicités qui affirment « que des gens d’une certaine race, ethnicité, […] ou statut migratoire [sont] une menace […] pour les autres ».

Voyant ses comptes disparaître, Génération identitaire a publié un communiqué sur son site internet. Il a dénoncé « une vaste opération de censure », précisant que « les comptes de Thaïs d’Escufon, Romain Espino et Clément Martin ont été supprimés sans avertissement ni explication. Chacun d’entre eux possédait environ 20 000 abonnés », ainsi que le précise Valeurs actuelles.

Le groupe politique victime de cette action a décidé de riposter. « Nous ne comptons pas nous laisser faire. Nous avons demandé à nos avocats d’engager des poursuites immédiatement pour rétablir nos comptes. La censure idéologique n’a pas sa place sur Internet », a déclaré Génération identitaire.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ