Twitter suspend plus de 70.000 comptes QAnon

Par Ivan Pentchoukov
13 janvier 2021
Mis à jour: 13 janvier 2021

Twitter a annoncé lundi qu’il avait supprimé plus de 70 000 comptes qui faisaient la promotion de contenus liés à la théorie de conspiration de Qanon.

« Compte tenu des événements violents à Washington, DC, et du risque accru de dommages, nous avons commencé à suspendre de façon permanente des milliers de comptes qui étaient principalement dédiés au partage de contenu QAnon vendredi après-midi », a déclaré le géant des médias sociaux dans un post de blog.

« Ces comptes étaient engagés dans le partage de contenu nocif associé à QAnon à grande échelle et étaient principalement dédiés à la propagation de cette théorie de conspiration à travers le service. »

Selon Twitter, la suppression a entraîné des changements dans le nombre de followers pour certains utilisateurs, parfois de l’ordre de milliers.

La purge coordonnée a commencé le jour même où Twitter a annoncé qu’il suspendait définitivement le compte du président Donald Trump. La chancelière allemande Angela Merkel et le président du Mexique Andrés Manuel López Obrador ont dénoncé cette suspension. Donald Trump a déclaré que Twitter s’était coordonné avec les démocrates pour le faire taire, lui et les 75 millions d’Américains qui ont voté pour lui.

Le mouvement QAnon suit les indices des messages énigmatiques postés sur un forum anonyme en ligne. L’un des principaux thèmes de la théorie allègue que les élites mondiales font partie d’un réseau pédophile satanique.

La purge semble avoir pris au piège des personnalités pro-Trump, dont l’ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, qui a adopté certains des slogans et de la terminologie de QAnon, et l’avocate de Flynn, Sidney Powell. Ron Watkins, l’ancien responsable du forum 8kun, qui héberge les messages des QAnon, a également disparu de Twitter au moment du retrait massif.

L’explication de Twitter pour le retrait sous-entend qu’il blâme QAnon pour la violence à Washington et la violation du Capitole américain le 6 janvier. Il a utilisé une explication similaire pour bannir le président, alléguant que sa rhétorique a incité à la violence et que son retrait était nécessaire pour prévenir d’autres incidents.

« Nous avons été clairs sur le fait que nous allons prendre des mesures énergiques pour faire respecter les comportements susceptibles de causer des dommages hors ligne », a déclaré Twitter.

La suppression des comptes QAnon fait partie d’une recherche plus large sur la censure qui a été menée par les grandes entreprises technologiques depuis le 6 janvier. Google, Apple et Amazon ont en effet fermé Parler, une plateforme de liberté d’expression. Facebook, qui a interdit Donald Trump au moins jusqu’au 20 janvier, a commencé à supprimer tout contenu mentionnant le slogan « Halte à la fraude ».

Parler a intenté un procès à Amazon lundi.

L’action de Twitter a terminé sa course lundi, en baisse de 6,4 %, suite à la suppression de Trump. Les actions de Facebook ont chuté de 4 %.

Focus sur la Chine – L’alliance de la Chine avec les ex-pays communistes


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ