Un acteur hollywoodien arrive à rester fidèle à ses principes et refuse toute scène amoureuse à l’écran

Par Louise Bevan
7 novembre 2019 Mis à jour: 7 novembre 2019

« J’ai deux règles pour mes passages à l’écran : je n’utiliserai pas le nom du Seigneur inutilement et je n’embrasserai pas une autre femme à l’écran. » Ce sont les paroles de l’acteur hollywoodien Neal McDonough, prononcées lors d’une récente interview avec Christian Examiner.

L’acteur fait la une des journaux parce qu’il refuse de compromettre sa morale chrétienne pour des rôles au cinéma qui exigent qu’il brouille les frontières entre fantasme et réalité.

©Getty Images | Vivien Killilea

Neal, 52 ans, est un fervent pratiquant catholique. Il est heureux d’être marié à son épouse  Ruve Robertson, un ancien mannequin de bikinis d’Afrique du Sud. Le couple a cinq beaux enfants ensemble.

« Tuer des gens à l’écran, c’est bidon. Ce n’est pas réel. Quand tu es au lit avec une autre femme à l’écran, devines quoi ? C’est la réalité. Je n’aime pas ce genre de choses », explique Neal, révélant son expérience de la perception entre ce qui est réel et ce qui est faux au grand écran.

Bien qu’un homme de principe devrait normalement être respecté, Neal a découvert au fil des ans que son intransigeance lui fait perdre du travail dans la capitale cinématographique du pays. La volonté de Neal a été mise à l’épreuve sur le plateau de l’émission américaine Desperate Housewives – à Canal+ (ou Beautés désespérées – à Radio Canada au Québec), qui dure depuis longtemps. Jouant son rôle de conférencier motivateur Dave Williams, il a refusé d’embrasser Edie, interprétée par Nicolette Sheridan, jouant le rôle de son épouse à l’écran. Dave Williams a par la suite été rayé de la série par le biais d’un scénario où il se fait interner à l’Établissement psychiatrique Boston Ridgegate Mental Facility, la même année.

©Getty Images | Jason Merritt

« Après ça, je n’ai pas pu trouver de travail parce que tout le monde pensait que j’étais un fanatique religieux », a révélé Neal, dans une conversation avec le magazine Closer.

Une fois de plus, Neal a perdu son rôle sur les Scoundrels d’ABC après avoir refusé de jouer des scènes romantiques devant l’objectif. ABC a cité le licenciement de l’acteur comme un « changement de casting ».

« Je suis très croyant. Je mets Dieu et la famille d’abord, et moi en second », a-t-il affirmé courageusement ; la conviction religieuse de Neal est quelque peu inhabituelle dans le milieu hollywoodien, surtout quand on pense que le contenu de la plupart des grands films hollywoodiens est de nos jours de plus en plus explicite.

©Getty Images | Kevin Winter

Cependant, après une série de revers, la carrière de Neal s’est imposée. Il joue maintenant dans le film Greater, et joue Marty Burlsworth, le frère aîné de l’ancien joueur de ligne offensif de l’équipe de football des Arkansas Razorbacks, Brandon Burlsworth. Le rôle n’a pas été « facile », a admis Neal. Un rôle exténuant, mais une expérience inestimable.

Et, heureusement pour Neal, il n’y avait pas de scènes romantiques.

Neal a trouvé l’équilibre dans sa carrière et a connu d’énormes succès pendant plusieurs décennies à Hollywood. En fin de compte, cependant, l’acteur a choisi de privilégier les principes personnels plutôt que l’avancement de sa carrière, et nous l’en félicitons. « Je n’embrasserai aucune autre femme parce que ces lèvres sont destinées à une seule femme », a dit l’acteur à Closer.

Son épouse est une femme chanceuse.

©Getty Images | Rich Polk

Neal a découvert que jouer le « méchant » permet souvent d’éviter d’avoir à faire des scènes romantiques à l’écran. Mais il n’est pas loin de spéculer sur l’avenir : « Si à un moment donné ma carrière se termine en tant qu’acteur faisant des rôles de méchants et que je ne peux rien faire d’autre, alors je penserai à me lancer dans autre chose », a déclaré Neal, en parlant au Christian Examiner. « Mais pour l’instant, j’apprécie vraiment ma carrière et ma famille, et surtout, ma relation avec Dieu. »

« J’espère qu’il est fier de moi. »

Regardez Neal parler de son amour pour sa famille – Neal, nous applaudissons vos principes ! N’oubliez pas de liker, de commenter et de partager sur les médias sociaux.

RECOMMANDÉ