Un adolescent héroïque saute dans une rivière près d’un barrage, sauve son frère et perd tragiquement la vie

Par Louise Bevan
24 août 2020
Mis à jour: 24 août 2020

Un élève britannique de 3e, décrit par ses proches comme étant en forme, en bonne santé et populaire, est mort dans un acte d’héroïsme spontané après avoir sauté dans une rivière pour sauver son frère. L’adolescent a disparu sous la surface de la rivière Tees en Angleterre le 17 août, mais pas avant d’avoir poussé son jeune frère et un autre nageur en difficulté en lieu sûr.

Des amis bouleversés ont regardé la scène de loin.

La rivière Tees à Broken Scar à Darlington, Angleterre (DNTaylor Photography/Shutterstock)

Un groupe de 7 personnes, dont le jeune Anas El-Rafai, 15 ans, son frère Jamal, 13 ans, et quelques amis nageaient près de Broken Scar Weir à Darlington, dans le nord-est de l’Angleterre, rapporte The Sun. Deux garçons ont nagé plus loin que les autres et ont été pris dans un courant. Anas a remarqué que son jeune frère était l’un d’eux.

Des témoins oculaires se sont ensuite souvenus qu’Anas avait plongé pour récupérer son frère. Il n’a pas réussi à en ressortir.

Le corps du jeune garçon a été retrouvé vers minuit, après 7 heures de recherches dans la soirée du 17 août, menées par la police, les pompiers, les plongeurs et les équipes de recherche et de sauvetage en montagne de Teesdale et Weardale.

Anas, d’une famille de 6 frères, a été identifié le jour suivant.

Les parents en deuil de l’adolescent ont décrit leur fils comme « un jeune homme en bonne santé et en pleine forme ». Il était très populaire à l’école », ajoutant : « Il nous manque tellement et nous sommes effondrés. »

La perte de leur fils n’a pas été la première épreuve de la famille. Selon la BBC, la famille est arrivée en Angleterre comme réfugiée en 2018, après avoir fui la guerre civile syrienne en 2011, et voulait commencer une vie meilleure dans un nouveau pays.

Anas s’est épanoui en Angleterre, se faisant des amis et développant un lien étroit avec un adolescent en particulier, Mohammad El-Mgharbel, 17 ans. Mohammad a été le témoin tragique des derniers moments d’Anas.

Le barrage de Broken Scar sur la rivière Tees à Darlington, Angleterre (Capture d’écran/Google Maps)

« Il a disparu », a déclaré Mohammad à la presse. « Je ne pouvais plus le voir et nous savions que nous devions obtenir de l’aide et nous avons appelé la police. »

« Ce qu’il a fait était très courageux », a-t-il dit, « il a sauvé les deux autres garçons, et en faisant cela, sa propre vie a été perdue. »

« Une heure plus tôt, nous étions en ville ensemble et j’ai pris une photo de lui », a ajouté Mohammad. « C’est difficile à accepter. »

En hommage à l’adolescent désintéressé, les personnes en deuil ont laissé des fleurs et des cadeaux emballés sur le lieu de l’accident. Les médias sociaux ont débordé d’éloges à l’égard d’Anas, le qualifiant de héros. Et son lycée, la Wyvern Academy de Darlington, a annoncé qu’ils hébergeraient un « livre virtuel de condoléances » pour l’élève.

« Nous sommes sûrs que beaucoup d’entre vous sont déjà au courant de cette nouvelle incroyablement triste », a écrit le directeur Julian Leader dans une lettre aux parents et aux élèves. « Anas était un élève dévoué avec beaucoup d’amis, cette nouvelle est un véritable choc pour nous tous. »

Les nageurs de Broken Scar Weir doivent prendre des précautions, et des panneaux avertissent les nageurs du danger de forts courants de fond.

« Ce n’était pas un bon nageur, mais il ne s’inquiétait que pour son frère et son ami, pas pour lui-même », a déclaré Mohammed, le frère d’Anas, âgé de 19 ans, à la BBC. « Il ne pensait pas qu’il pouvait mourir, juste qu’il voulait aider. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ