Un adolescent « intimidé » s’allonge sur les rails devant 50 camarades de classe horrifiés de le voir se faire tuer par un train

Par Li Yen
21 juillet 2019 Mis à jour: 26 juillet 2019

Les enfants qui se font intimider à l’école se sentent souvent seuls, effrayés et tristes. Toutefois, les conséquences de l’intimidation peuvent être pires que ce qu’on imagine. Les gens qui en sont victimes sont plus susceptibles de souffrir de dépression, de troubles anxieux et de pensées suicidaires, ce qui peut les conduire à s’enlever la vie.

Tristement, une étude menée en Grande-Bretagne a révélé que l’intimidation serait la cause d’au moins la moitié des suicides chez les jeunes, selon le site Web Bullying Statistics. Ce fut apparemment le cas de Sam Connor, un écolier « intimidé » de 14 ans, originaire d’Ashford au Royaume-Uni, qui est mort tragiquement.

Le 15 juillet, quelques instants avant que Sam ne se suicide à la gare de Chertsey, l’étudiant de troisième de l’école Salesian, à Chertsey, dans le comté de Surrey, a remis son sac d’école et son téléphone à ses amis.

Après avoir laissé ses affaires derrière lui, Sam est descendu sur les rails et s’est allongé sur la voie devant plus de 50 camarades de classe qui attendaient sur le quai pour prendre le train. Scène horrible, l’adolescent a ensuite été frappé par un train d’heure de pointe qui approchait de la gare.

Les camarades de classe de Sam ont hurlé, pleuré et crié son nom en le voyant sur les rails et finalement, se faire frapper par le train.

« Nous avons vu des filles pleurer, nous avons vu des garçons littéralement se mettre à genoux, appeler au secours [pour que le train s’arrête] et vers la voie ferrée [suppliant] ‘Sam, Sam’ », se rappelle un passager, identifié comme Lewis, ayant assisté à l’incident, rapporte le MailOnline. « Ils [avaient tous les yeux rivés sur les rails], ce qu’ils ont vu a dû être horrible. »

« C’est horrible. J’ai des amis qui étaient présents et qui été témoins de la scène », a dit un écolier« Je l’ai croisé en passant et il semblait heureux. Mais je suppose qu’on ne sait jamais ce qui se passe [réellement dans la tête des gens]. C’est tout simplement un choc. »

Une vendeuse de bonbons dont le magasin est situé en face de la gare a déclaré à The Sun : « C’était si triste. Les enfants couraient dans tous les sens en pleurant et en criant. » Elle a ajouté : « Une jeune fille est entrée dans le magasin en pleurant et a crié : ‘J’ai tout vu.’ »

À 16 h, des agents de police ont été appelés à la gare, mais les ambulanciers qui étaient déjà sur les lieux ont déclaré le garçon était décédé. « Sa famille a été informée et bénéficie du soutien d’agents spécialement formés à cet effet », a déclaré la police des transports britannique.

Une note gribouillée, que l’on croit être une note de suicide, aurait été trouvée à proximité.

Il a été dit que Sam était intimidé à l’école. Un de ses amis a révélé aux médias qu’il s’asseyait seul à la pause.

« Sam était intimidé à l’école, mais je ne sais pas comment. Beaucoup d’enfants sont victimes d’intimidation, mais cela a dû être horrible pour lui puisqu’il a eu recours [à un tel moyen] », a expliqué un ami de la famille.

L’horrible scène a terrifié les élèves. L’école Salesian organisera plusieurs assemblées afin d’aider les élèves à faire face à cette tragédie.

« Nous avons été dévastés d’apprendre qu’à la suite d’un incident à la station Chertsey, un de nos élèves de troisième est décédé », a déclaré James Kibble, le directeur de l’école, dans un communiqué. « C’est une situation incroyablement difficile pour tout le monde, mais connaissant la foi, la compassion et la force de notre communauté scolaire, je suis confiant que nous allons travailler ensemble pour nous soutenir mutuellement. »

« En ces temps incroyablement tristes, nous demandons à notre communauté de se rassembler pour garder l’élève et sa famille dans leurs prières », a poursuivi M. Kibble.

À la suite de cet incident tragique, des gens ont déposé des fleurs et des lettres pour Sam à la gare. L’un des hommages se lit comme suit : « Si désolé que la vie n’ait pas été plus douce envers toi, [cher ami]. Repose en paix [mon] ange. »

Combien est-il triste de savoir que certains enfants sont tourmentés par l’intimidation à un point tel que le suicide devient pour eux une solution pour mettre fin à leur souffrance. Cela ne devrait jamais arriver. Il est à espérer que des mesures adéquates seront prises par les écoles à travers le monde entier pour mettre fin à l’intimidation entre les enfants.

Pendant ces moments difficiles, nos pensées sont avec la famille Connor.

Regardez la vidéo:

RECOMMANDÉ