Un Afro-Américain offre de payer l’addition des policiers dans un restaurant et n’acceptera pas un «non» comme réponse

Par Michael Wing
17 juin 2020
Mis à jour: 17 juin 2020

Le service de la police de la ville de Pell, en Alabama, a fait part de bonnes nouvelles à la suite du meurtre du policier Stephen Williams à Moody, en Alabama, au début de ce mois-ci.

Un groupe de policiers de la ville de Pell mangeaient à un restaurant local lorsqu’ils ont fait l’objet d’une démonstration inattendue de gentillesse de la part d’un citoyen.

Le sergent Shenandoah McInnish et trois autres policiers, le caporal Barry Wathen et les agents Isaiah Johnson et Joshua Wheeler, étaient assis ensemble lorsqu’un Afro-Américain s’est approché de leur table. Il leur a présenté ses condoléances pour le décès du sergent Williams, a dit le sergent McInnish.

Il a également proposé de payer le repas des policiers et a dit qu’il n’accepterait pas un « non » comme réponse.

(Avec l’aimable autorisation de Garrett Cotton)

« Avec tout ce qui se passe et ce qui s’est passé avec la police à Moody, ce monsieur a décidé de nous payer notre petit-déjeuner », a dit le sergent McInnish au Western Journal.

Il a raconté que lorsque les policiers lui ont demandé s’il était certain, l’homme a répondu : « Vous me donnez l’addition, je m’en occupe. C’est ma tournée. »

Ce geste bienveillant a ému le sergent McInnish et les autres policiers.

« J’étais un peu dépassé sur le moment », a confié M. McInnish. « Tout comme mes collègues. Je me suis levé et lui ai donné une accolade, les autres ont fait de même. Il nous a remerciés pour ce que nous avons fait et nous a dit : ‘Je tiens à vous remercier pour votre travail.’ »

Cracker Barrel (Illustration – Jonathan Weiss/Shutterstock)

Le policier a ajouté : « Il m’a regardé, a regardé mes collègues et a dit avec une émotion dans sa voix : « Je suis vraiment désolé de ce qui est arrivé à ce policier à Moody. »

L’homme n’a pas donné son nom, le sergent McInnish n’a pas demandé, se souvient-il. Il a noté que c’était un « beau moment » et que lui et ses collègues étaient émus.

« Nous avons une merveilleuse relation avec nos citoyens », a-t-il dit. « Ils nous aiment, nous les aimons. Chaque policier avec qui je travaille ici à Pell est là pour faire la différence. C’était juste une façon pour cet homme de venir et… son geste nous a émus. »

Entretemps, Garrett Cotton, un client au restaurant, a vu et a photographié l’interaction et a ensuite affiché la photo sur les médias sociaux. M. Cotton ne s’attendait guère à plus de quelques dizaines de j’aime et de partages, a-t-il dit, mais son message est très vite devenu viral avec plus de 450 000 personnes partageant cette photo réconfortante.

« Si je peux dire quelque chose, ce serait de ne jamais juger quelqu’un avant de le connaître », a dit M. Cotton à The Epoch Times via Facebook. « Tous les policiers n’abusent pas de leur pouvoir, tous les Blancs ne sont pas racistes comme vous le voyez sur Facebook, et tous les Afro-Américains ne sont pas une menace. »

« Nous sommes tous des individus et nous devons nous rappeler de ne pas juger la majorité pour les actions d’une minorité. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ