Un ancien cantonnier donne toute sa fortune à son petit village du Lot-et-Garonne

Par Séraphin Parmentier
16 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

Une petite commune du Lot-et-Garonne a eu la surprise de découvrir que l’un de ses administrés sans femme ni enfants avait décidé de lui léguer toute sa fortune.

En début d’année, le village de Sérignac-sur-Garonne, qui compte un peu moins de 1 200 habitants, a hérité d’un million d’euros. Une coquette somme qui lui a été léguée par Didier Coueque, un ancien cantonnier originaire de Sérignac-sur-Garonne où ses parents possédaient une maison. M. Coueque était retourné vivre dans le village à sa retraite et y a résidé une vingtaine d’années avant de s’éteindre à l’âge de 94 ans en avril 2019.

Le nonagénaire, qui n’avait ni femme ni enfants, avait décidé de faire de la commune de Sérignac-sur-Garonne son légataire universel.

« Sept ou huit ans avant son décès, il était venu devant le conseil municipal pour dire qu’il ferait un don à la commune à son décès mais franchement, nous étions loin, très loin de nous imaginer qu’il possédait une telle fortune », a expliqué Maryse Bareille, adjointe au maire de Sérignac-sur-Garonne, aux journalistes de La Dépêche.

« Il savait faire fructifier son argent », souligne Mme Bareille.

« On savait qu’il avait un peu d’argent, mais pas dans de telles proportions », abonde Jean Dreuil, le maire sérignacais, dans les colonnes de Sud Ouest.

Un coffre-fort rempli de lingots et de pièces d’or

C’est en septembre 2019, à l’issue d’un rendez-vous chez le notaire de Bruch, que M. Dreuil a appris que le nonagénaire, « un original qui boursicotait un peu », avait décidé de léguer toute sa fortune à la commune.

Parmi les différents legs de M. Coueque, dont plusieurs placements financiers très importants faits au cours de sa vie, figurait notamment un coffre-fort contenant trois lingots d’or et un peu moins de 200 pièces d’or. Le contenu du coffre a été vendu aux enchères à Agen le 24 janvier 2020 pour 170 000 euros.

Dans son testament, Didier Coueque a souhaité que la mairie de Sérignac-sur-Garonne fasse construire trois maisons sur la commune. Une dernière volonté que la municipalité entend bien respecter. Elle a d’ores et déjà acheté un terrain où les trois habitations doivent être érigées.

« Nous attendons le projet de l’architecte. Nous espérons que cela soit achevé l’an prochain », a précisé Mme Bareille à nos confrères de La Dépêche.

FOCUS SUR LA CHINE – Xi Jinping visite ses troupes et les prépare au combat

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ