Un artiste de New York transforme un parking en un énorme portrait d’un médecin mort du Covid

Par Louise Bevan
27 juin 2020
Mis à jour: 27 juin 2020

Dans un parking de New York, un artiste a réalisé une fresque géante dédiée aux médecins en première ligne qui sont morts pendant la pandémie, tout en soulignant l’impact disproportionné du virus sur les communautés minoritaires.

L’artiste cubano-américain Jorge Rodriguez-Gerada est l’homme qui a peint cette fresque de 6.000 mètres carrés près du parc de Flushing Corona Meadows dans le Queens. Il est célèbre pour son portrait Out of Many, One peint en 2014 sur le terrain du National Mall.

En faisant référence à son projet actuel, Jorge a dit à Good Morning America : « Je l’ai appelé Somos La Luz, ce qui signifie ‘nous sommes la lumière’ en espagnol, car ces travailleurs de la santé, dont beaucoup sont des immigrants, ont été une lumière dans toute cette obscurité. »

« C’est aussi un encouragement à allumer une bougie pendant le deuil. »

(Avec l’aimable autorisation de GreenPoint Innovations pour Jorge Rodriguez-Gerada)

L’artiste représente, avec son masque et en tenue médicale complète, le Dr Ydelfonso Decoo, un médecin en première ligne qui faisait partie du réseau SOMOS Community Care de la ville de New York. Le Dr Decoo a été l’un des premiers médecins issus d’une minorité à perdre la vie en soignant des patients pendant la pandémie, il a été acclamé comme un héros.

SOMOS est composé principalement de médecins latinos et chinois immigrés et s’occupe de traiter les patients issus de communautés marginalisées. Ce sont eux qui ont commandé la réalisation de la colossale fresque sur le parking.

« Je voulais créer un lieu où les gens pourraient se rassembler et faire leur deuil », a expliqué l’artiste. « Tout le monde se sent seul, tout le monde a été enfermé à la maison pendant des mois, et c’est un endroit où les gens peuvent réfléchir aux dégats causés par le coronavirus.

(Avec l’aimable autorisation de GreenPoint Innovations pour Jorge Rodriguez-Gerada)
(Avec l’aimable autorisation de GreenPoint Innovations pour Jorge Rodriguez-Gerada)

L’artiste a conçu Somos La Luz à la suite d’échanges avec des soignants. La fresque a été réalisée en une semaine avec l’aide de plusieurs bénévoles.

Le sujet de l’artiste a été choisi pour une raison. « J’ai été surpris par le fait que le Dr Ydelfonso Decoo était sur le point de prendre sa retraite, mais avait choisi de continuer à s’occuper de ses patients », a expliqué Jorge à Bored Panda. « Sa décision fait de lui un héros encore plus important pour moi. »

La fresque est également un hommage aux minorités qui ont été particulièrement affectées par l’infection du virus.

(Avec l’aimable autorisation de GreenPoint Innovations pour Jorge Rodriguez-Gerada)

Les données actuelles des centres américains de contrôle des maladies montrent un « taux disproportionné » de cas de Covid et de décès parmi les groupes des minorités raciales et ethniques. De plus, les Latinos sont presque trois fois moins souvent couverts par une assurance maladie que les Américains blancs.

« Les Latinos sont en première ligne pour beaucoup de choses, comme les soignants, les infirmières, les médecins et les travailleurs des transports en commun, et pour faire en sorte que tout fonctionne… beaucoup perdent la vie », a dit Jorge à CBS. « Je voulais donc trouver un moyen, s’il y en a un, de créer une image qui pourrait nous aider à faire notre deuil ensemble à un moment où la nation se sent plus divisée que jamais. »

Le fondateur de SOMOS, le Dr Ramon Tallaj, a fait l’éloge de la fresque terminée à Pix 11. « Nous ne devrions jamais être invisibles », a-t-il dit.

(Avec l’aimable autorisation de GreenPoint Innovations pour Jorge Rodriguez-Gerada)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ