Un bébé lutte contre le cancer pour atteindre son premier anniversaire : « C’est une combattante épatante »

Par Louise Bevan
5 septembre 2020
Mis à jour: 5 septembre 2020

La jeune combattante Tessa Hodgson, d’Ottawa, au Canada, lutte contre le cancer depuis l’âge de 3 mois. Cependant, le 5 août, elle a fêté son premier anniversaire en grand, avec des ballons et une robe de princesse rose. Et, surtout, elle avait un sourire radieux.

Sa mère, Rachel Pascas, a publié sur Facebook le message suivant : « Tessa a un an aujourd’hui. Nous sommes si fiers de cette petite combattante. Elle a traversé tant d’épreuves et elle est plus forte que jamais ! »

Les parents de Tessa ne pourraient être plus heureux d’avoir franchi cette étape, car la petite « combattante » a dû faire face à tant d’épreuves au cours de sa première année de vie. Dans une interview par e-mail avec The Epoch Times, Rachel a partagé le parcours de sa courageuse fille jusqu’à présent.

(Avec l’aimable autorisation de Rachel Pascas)

L’arrivée de Tessa

Rachel a dit qu’ils étaient « ravis », elle et son mari Rob Hodgoson, de découvrir qu’elle était enceinte de Tessa en 2018. Rachel avait fait une fausse couche quelques mois auparavant, mais son inquiétude à l’idée de porter un autre enfant était largement compensée par son enthousiasme.

Bébé Tessa est née le 5 août 2019. Tout semblait bien aller pendant les trois premiers mois de sa vie. Puis, un jour, en novembre, Tessa a commencé à vomir. « J’avais tellement peur qu’elle soit déshydratée que je l’ai amenée à l’hôpital », se souvient Rachel. « Je pensais que c’était causé par un reflux gastrique. »

La famille a passé la journée aux urgences. Une échographie et un scanner ont donné un résultat dévastateur ; Tessa avait une tumeur de 6 cm sur 5 cm sur le lobe pariétal gauche de son cerveau.

Tout en attribuant à leur médecin, le Dr Ritchie, le mérite d’avoir sauvé la vie de Tessa, Rachel a admis : « Nous étions anéantis. »

Le diagnostic de Tessa

Rachel est une infirmière diplômée en neurochirurgie à l’hôpital d’Ottawa pour adultes. Le diagnostic de sa fille a donc été particulièrement dur à entendre et a laissé la mère de deux enfants « anéantie » et « terrifiée ».

« J’en connais trop », a-t-elle expliqué. « J’ai d’abord pensé que c’était une mauvaise blague. »

Tessa a subi sa première opération cérébrale de 12 heures pour enlever la tumeur. Un shunt a été placé quelques semaines plus tard pour aider à retirer l’excès de liquide avant les trois séries de chimiothérapie d’induction à Ottawa et les séries de chimiothérapie intensive et de greffes de cellules souches à Toronto.

L’enfant a également subi deux petites interventions chirurgicales à la mi-août 2020, l’une a permis d’insérer un nouveau tube d’alimentation dans l’estomac de Tessa, et l’autre, plus importante, pour retirer une masse cancéreuse sous son bras droit le 25 août.

(Avec l’aimable autorisation de Rachel Pascas)

Expliquant davantage le diagnostic officiel de Tessa, Rachel a dit que la tumeur tératoïde rhabdoïde atypique (abrégé ATRT) est caractérisée par une tumeur récurrente dont les symptômes comprennent une faiblesse de la main et du bras droits de Tessa et une vision compromise dans son œil droit.

L’enfant a également atteint tardivement les étapes de son développement, a partagé Rachel, en grande partie à cause du temps passé à l’hôpital.

Essais et triomphes

Rachel relève le plus grand défi qu’elle ait eu en tant que mère de Tessa. Elle doit réussir à séparer ses rôles d’infirmière et de mère et ne pas se sentir coupable d’accorder plus d’attention à Tessa qu’à Rylee, sa sœur aînée.

Cependant, le doux tempérament de Tessa, explique la mère des deux enfants, lui permet de se concentrer facilement sur les aspects positifs. Bien qu’elle ait besoin de plusieurs médicaments pour contrôler la douleur chronique, Tessa est « le bébé le plus heureux qui soit ». Rachel et Rob décrivent tous deux leur fille comme une vieille âme, capable de supporter son sort dans la vie et de trouver la joie malgré les difficultés qui l’entourent.

« Tessa est vraiment un ange sur terre », a confié Rachel. « Elle est une combattante épatante. Son sourire me donne de la force ! »

(Avec l’aimable autorisation de Rachel Pascas)

Entretemps, l’organisation d’une joyeuse fête d’anniversaire pour leur courageuse fillette a été un répit pour les parents Rachel et Rob, et un rappel à toute la famille de la joie qui prévaut même en temps difficiles.

Faisant allusion à ce moment spécial, Rachel a dit « J’étais si heureuse que Tessa ait réussi à surmonter cette première année épuisante. » Elle a ajouté : « Mais je m’inquiète également du nombre d’anniversaires que Tessa pourra encore célébrer […] Elle a vécu plus d’épreuves en un an que la plupart des gens n’en ont jamais vécues dans toute leur vie. »

(Avec l’aimable autorisation de Rachel Pascas)

« Un jour à la fois »

Lorsque le journal The Epoch Times a demandé à Rachel quelle était la philosophie du couple pour rester fort, elle a répondu « Rob et moi, nous nous sommes promis […] que cela ne nous détruirait pas, mais nous unirait et nous rendrait plus forts. »

Elle a ajouté : « Je dirais que notre philosophie est : ‘Un jour à la fois’ et ‘Penser positivement !’ Dieu a un plan ! »

Les parents ont également reçu un grand soutien de la part de personnes dans le monde entier alors qu’ils continuent à partager le parcours de Tessa en ligne. Rachel a admis ne pas savoir comment sa famille aurait pu s’en sortir sans l’amour et le soutien de leur communauté en ligne.

« Nous sommes ébahis », a-t-elle déclaré. « Les gens sont incroyables ! »

(Avec l’aimable autorisation de Rachel Pascas)

Le couple a également saisi cette occasion pour sensibiliser les gens au cancer de l’enfant et de faire savoir aux familles touchées par le cancer qu’elles ne sont pas seules dans ce combat.

Quant à la courageuse petite Tessa, au moment où nous écrivons ces lignes, elle est en train de subir un traitement de radiothérapie.

« S’il vous plaît, continuez à prier avec nous », a demandé Rachel sur la page Facebook où elle documente le parcours de Tessa. « Les médecins disent que ces radiations ne sont pas curatives, mais nous croyons pleinement à un miracle ! »

(Avec l’aimable autorisation de Rachel Pascas)

FOCUS SUR LA CHINE Le porte-parole chinois sous le feu des critiques

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ