Un bébé gorille en danger d’extinction périt six jours après sa naissance au zoo d’Audubon à la Nouvelle-Orléans

Ce bébé gorille était le premier à naître au zoo en 24 ans
Par CNN
18 septembre 2020
Mis à jour: 19 septembre 2020

À peine quelques jours après avoir célébré la naissance du premier gorille né en 24 ans, au zoo de la Nouvelle-Orléans, le bébé est décédé.

Le bébé gorille de 6 jours né de Tumani, 13 ans, au zoo d’Audubon, est mort le 10 septembre. La cause du décès est indéterminée, mais les responsables du zoo prévoient de pratiquer une nécropsie afin de connaître la raison derrière la mort prématurée.

« Le personnel des soins aux animaux a remarqué le mercredi soir (9 septembre) que le bébé gorille paraissait léthargique et faible dans les bras de sa mère », a rapporté le zoo d’Audubon, dans un communiqué.

« Le bébé gorille a été transféré à l’hôpital pour animaux du zoo, mais l’équipe vétérinaire n’a pas pu le réanimer. Tumani a été suivie par l’équipe vétérinaire d’Audubon, et toute la troupe a eu l’occasion de faire son deuil. »

Le gorille des plaines de l’ouest, en danger critique d’extinction, nommé Tumani, avec son nouveau-né au zoo d’Audobon. Le gorillon est mort seulement six jours après sa naissance. (Avec l’aimable autorisation de l’Institut de la nature d’Audubon)

Tumani est l’une des gorilles de plaine de l’ouest du zoo d’Audubon, une espèce en danger critique d’extinction.

L’équipe de soins animaliers du zoo a passé des mois à préparer la future maman et le père du bébé, Okpara, un gorille à dos argenté de 26 ans, ainsi que le reste de la troupe de gorilles sur la façon de s’occuper du bébé.

Tumani et son bébé, qui n’avait pas encore reçu de nom, « semblaient initialement très bien se porter », selon la déclaration. Le bébé mangeait et progressait bien ; cependant, il semblait y avoir un manque de « lactation adéquate » chez Tumani pour soutenir son bébé.

Tumani et son bébé gorille. (Avec l’aimable autorisation de l’Institut de la nature d’Audubon)

« Nous avons le cœur brisé par cette perte », a déclaré Ron Forman, président de l’Institut Audubon pour la nature.

« C’est un travail constant depuis de nombreuses années, de l’introduction des nouveaux membres de la troupe à l’annonce de la naissance, tous les acteurs ont travaillé sans relâche. Je suis incroyablement fier de notre équipe. Nous continuerons à contribuer à la conservation de cette étonnante espèce. »

La naissance du gorillon était devenue un symbole d’espoir pour l’avenir des gorilles des plaines occidentales, qui ont été évalués par l’Union internationale pour la conservation de la nature comme étant en danger critique d’extinction, après avoir connu un déclin de plus de 80 % de leur population en raison de la chasse illégale, des maladies et de la perte d’habitat.

(Clem/CC BY-SA 2.0)

Le zoo d’Audubon, qui est spécialisé dans les efforts de conservation des gorilles, a déclaré que s’il n’est pas inhabituel pour une première maman gorille de perdre son bébé, la mort a causé « une période profondément difficile pour la famille d’Audubon ».

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ