Un bébé orang-outan fait une crise de colère alors que sa mère, stoïque, le traîne dans l’enceinte du parc animalier

Par Louise Bevan
6 mars 2020
Mis à jour: 6 mars 2020

Un orang-outan de 3 ans a fait la une des journaux pour avoir fait une crise de colère très amusante à sa mère au parc animalier Pairi Daiza, en Belgique.

Pour ajouter un peu plus d’hilarité à l’incident, le jeune animal a ensuite planté un énorme bisou sur le visage de sa patiente mère pour se repentir de cette manifestation d’émotion.

Tout l’épisode a été filmé et est rapidement devenu viral.

Lorsque la mère de Berani, un orang-outan de 16 ans du nom de Sari, a traîné son fils loin d’une séance de jeu dans son enclos à Pairi Daiza, il s’en est suivi un scénario familier à de nombreux parents de jeunes enfants.

Selon le Daily Mail, « comme tous les jeunes enfants, Berani doit encore écouter ce que dit sa mère, même s’il devient un peu plus indépendant », a dit le photographe Koen Hartkamp, qui a filmé ce moment hilarant. « En regardant la photo, il semble qu’il n’a pas aimé. »

La mère tenace n’a pas abandonné, tenant son jeune fils par le bras et persistant à le déplacer dans une autre partie de l’enceinte. Cette étrange interaction a permis d’illustrer une fois de plus les nombreuses similarités de comportements entre les humains et ces créatures fascinantes et magnifiques.

La colère de Berani a cependant été de courte durée. Les photos prises quelques instants après l’épisode amusant du jeune orang-outan montrent le petit blotti sous une couverture et sirotant une boisson rafraîchissante à la fontaine d’eau de l’enclos.

Le fougueux Berani, sa mère, Sari, et son père, Ujian, ont quitté l’Allemagne pour s’installer à Pairi Daiza en 2017. Berani fêtera son quatrième anniversaire le 21 mars 2020.

Le jour du troisième anniversaire de Berani, en 2019, Pairi Daiza a partagé sur Facebook de joyeuses photos du petit singe qui prend sa friandise d’anniversaire. « Joyeux anniversaire Berani. Notre orang-outan bien-aimé a 3 ans aujourd’hui », a commencé le personnel.

« Pour cette occasion spéciale, ses formateurs lui ont préparé un copieux goûter de fête : ses graines préférées dans le cadeau et un gâteau aux carottes décoré de fruits et de feuilles de rose (sans épines, bien sûr). »

Selon le personnel du parc, les parents de Berani ont également apprécié la délicieuse gâterie d’anniversaire avec leur jeune fils.

Presque sept mois plus tard, pour le seizième anniversaire de Sari, le personnel de Pairi Daiza a organisé une fête tout aussi festive, en publiant également sur Facebook des informations sur l’heureux événement. « Happy Birthday Sari », ont-ils écrit. « Ce magnifique orang-outan de Sumatra a 16 ans aujourd’hui. »

« Pour cette occasion, nous avons soigneusement préparé un délice sous forme de boîtes dans lesquelles se trouvent des graines et des fruits délicieux », ont-ils ajouté. « Sari a également reçu des couvertures et des draps offerts par les visiteurs, qu’elle a immédiatement partagés avec Uijan et Berani sur leur territoire du Temple des Fleurs. »

Se cacher sous des draps, explique le personnel, est l’une des activités préférées des orangs-outans.

L’une des principales missions du parc animalier primé Pairi Daiza est de sensibiliser à la déforestation causée par les plantations de palmiers à huile. Le parc contribue activement aux projets de restauration de la forêt de Bornéo ; ces forêts constituent un habitat de choix pour une myriade d’espèces, dont les orangs-outans.

Selon le Pairi Daiza, « orang-outan » se traduit par « homme de la forêt » en malais. L’orang-outan est un grand primate qui vit et se porte bien dans les abondantes canopées des forêts tropicales. Berani, Sari et Ujian sont des orangs-outans de Sumatra et peuvent vivre jusqu’à environ 50 ans en captivité.

Ces créatures sont extrêmement intelligentes. Elles sont capables d’utiliser des brindilles et des branches comme « outils » pour extraire les insectes des crevasses difficiles d’accès ou le jus des fruits. Elles manient également le langage corporel, communiquant principalement par la gesticulation.

Selon le World Wildlife Fund, la déforestation effrénée a fait de l’orang-outan une espèce en danger critique d’extinction. Il ne reste plus qu’environ 7 500 orangs-outans du Sumatra à l’état sauvage. Il n’a jamais été aussi important de protéger ces magnifiques créatures.

RECOMMANDÉ