Un bébé prématuré souffre d’une insuffisance cardiaque, mais il survit à une opération à cœur ouvert à l’âge de 2 mois

Par Jenni Julander
3 novembre 2020
Mis à jour: 3 novembre 2020

Un garçon hawaïen qui a souffert d’une insuffisance cardiaque congénitale et a subi une opération à cœur ouvert à l’âge de 2 mois est salué pour être devenu ambassadeur de l’American Heart Association (AHA) des années plus tard.

Après la naissance prématurée de Jase, sa famille a été reconnaissante de pouvoir le ramener à la maison après l’hôpital. Mais leur monde a été bouleversé lorsqu’il a été diagnostiqué avec une insuffisance cardiaque lors de son examen de contrôle à deux mois.

(Avec l’aimable autorisation de Stephanie Tawata via l’American Heart Association)

Jase avait beaucoup dormi et avait cessé de prendre du poids. Son pédiatre lui a détecté un souffle au cœur et a conseillé à la famille d’emmener leur enfant chez un cardiologue.

Ils n’étaient pas préparés à ce qui allait suivre.

« Nous pensions simplement aller en consultation, et nous n’avons même pas fait de bagages », a déclaré Stéphanie, la mère de Jase.

Il s’est avéré que Jase était né avec non pas une mais deux malformations cardiaques. La seule chose qui pouvait le sauver était une opération à cœur ouvert.

Après une semaine à l’hôpital, il était dans un état critique et a été transféré d’Honolulu au Rady Children’s Hospital de San Diego pour un traitement complémentaire.

« C’était une période effrayante, parce que tout se passait si vite et qu’ils nous avaient dit qu’il allait bien à sa naissance », a déclaré Stephanie à l’AHA. « Nous n’avions pas d’antécédents en matière de problèmes cardiaques, donc c’était difficile à accepter. »

Jase a subi une opération à cœur ouvert le 12 octobre 2013, au cours de laquelle les médecins ont fermé le trou dans son cœur et ont également retiré une partie de son aorte puis l’ont rattachée.

Jase est finalement rentré chez lui après deux mois à Rady, bien que sa convalescence ait été entrecoupée de plusieurs vols vers Honolulu et de contrôles avec son cardiologue.

(Avec l’aimable autorisation de Tricia Marie Photography via l’American Heart Association)

Sa mère, Stéphanie, dit que c’était une révélation de réaliser que des problèmes cardiaques pouvaient affecter quelqu’un d’aussi petit.

« J’ai toujours considéré les problèmes cardiaques comme une chose d’adulte », a-t-elle dit à AHA. « Mais […] j’ai réalisé qu’il y avait tellement d’autres enfants avec des problèmes cardiaques. C’était tellement bien d’apprendre que les gens peuvent survivre et surmonter beaucoup de ces problèmes maintenant. C’était un miracle que Jase ne soit pas mort. »

Après avoir vécu une enfance miraculeuse et sans plus de complications de santé, Jase veut que les autres sachent à quel point les problèmes cardiaques peuvent être graves pour des personnes de tous âges.

Le garçon, qui a maintenant 7 ans, aime nager et jouer avec ses amis et est devenu ambassadeur de l’American Heart Association.

Sa mère, Stephanie, a déclaré à l’AHA que Jase « sait qu’il a subi une opération du cœur et veut que les autres sachent que son cœur est spécial ».

(Avec l’aimable autorisation de Stephanie Tawata via l’American Heart Association)

Selon l’AHA, M. Jase a travaillé dur pour sensibiliser à l’importance de la santé cardiaque et à la nécessité de la recherche et du développement de nouvelles technologies médicales pour aider les patients cardiaques à se rétablir.

Près de 1 % des naissances aux États-Unis sont touchées par des malformations cardiaques congénitales chaque année, selon le CDC, et seulement environ 1 de ces malformations sur 4 est suffisamment urgente pour nécessiter une intervention chirurgicale au cours de la première année de vie.

La technologie médicale et les nouveaux développements mentionnés par M. Jase ont permis aux médecins de détecter plus tôt les malformations cardiaques et ont amélioré les traitements médicaux et chirurgicaux afin de prolonger la durée de vie des survivants de malformations cardiaques.

Stephanie a souligné l’importance d’un réseau de soutien pour les familles confrontées à des problèmes cardiaques. « Le simple fait de pouvoir parler à quelqu’un d’autre qui pouvait s’identifier à ma situation m’a beaucoup aidée », a-t-elle déclaré. « J’espère pouvoir un jour être ce soutien pour d’autres familles. »

FOCUS SUR LA CHINE – 80 % des Taïwanais prêts à se battre contre la Chine



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ