Un cachalot échoué sur une plage en Écosse avec 100 kilos de déchets dans l’estomac

Par Suzanne Durand
3 décembre 2019 Mis à jour: 3 décembre 2019

Des sacs, des gants en plastique, des filets de pêche, des cordes, des sangles d’emballage… Plus de 100 kilos de déchets retrouvés dans l’estomac d’un cachalot mort, échoué sur une plage de l’île de Harris, en Écosse.

« Dans l’estomac de cette baleine, il y avait environ 100 kg de débris », a déclaré le Scottish Marine Animal Stranding Scheme (Smass), selon la BBC. L’organisme présume que les déchets « semblaient provenir à la fois du secteur de la terre et du secteur de la pêche et auraient pu être avalés à n’importe quel point entre la Norvège et les Açores ». Le tout était rassemblé en une masse compacte, dont une partie « semblait être là depuis un certain temps ».

(Photo : Facebook/ Scottish Marine Animal Strandings Scheme)

Les membres du Smass ont estimé la mort de ce « jeune mâle adulte » à jeudi dernier. « Au moment où nous y sommes arrivés, il était mort depuis 48 heures. À peine avons-nous plongé un couteau que la plus grande partie des tripes a été soufflée à l’extérieur. Les animaux de cette taille sont si bien isolés que, même si la température extérieure approche les zéro degré, ils ne refroidissent pas et se décomposent incroyablement rapidement », notent les scientifiques sur leur page Facebook.

On peut facilement imaginer les souffrances que l’animal a dû endurer avec cette masse de déchets dans l’estomac.

 

Cordages, gants plastiques, filets de pêches… (Photo : Facebook/ Scottish Marine Animal Strandings Scheme)

 

L’estomac du cachalot contenait plus de 100 kg de déchets. (Photo : Facebook/ Scottish Marine Animal Strandings Scheme)

 

930 cétacés mammifères marins se sont échoués en 2018 contre 204 en 2009

« L’animal n’était pas particulièrement en mauvais état et même s’il est plausible que cet amas de débris ait eu un rôle dans sa trajectoire, nous n’avons pas trouvé de preuve que cela ait obstrué ses intestins », a fait savoir le Smass dans un communiqué avant de considérer « terrifiante » la quantité de plastique retrouvée dans les entrailles de l’animal. « Cela a dû rendre difficile sa digestion et est encore une preuve des dangers des déchets marins et du matériel de pêche perdu ou jeté à l’eau sur la vie sous-marine ».

Les baleines et dauphins seraient toujours plus nombreux à s’échouer sur les plages écossaises. Selon les chiffres du Smass, relayés par la BBC, plus de 930 cétacés mammifères marins se sont échoués en 2018 en Écosse contre 204 en 2009.

Le Scottish Marine Animal Stranding Scheme (Smass) est un organisme qui établit l’origine de la mort des baleines et dauphins échoués sur les cotes écossaises.

RECOMMANDÉ