Un chat errant se transforme de « Gros Minou » à « P’tit Prince » après avoir vécu de dures épreuves pendant 2 ans

2 août 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Voici l’incroyable histoire véridique de Gros Minou, un chat errant qui s’est transformé en P’tit Prince, après avoir vécu de dures épreuves pendant deux ans… Pour arriver à ce résultat, plusieurs personnes ont dû y mettre leur grain de sel.

Regardez la vidéo pour connaître toute l’histoire de P’tit Prince :

Au Québec (Canada), les hivers sont très rudes pour tout le monde, et plus particulièrement pour les animaux errants. L’un d’entre eux, un chat sans-abri, avait élu domicile dans le jardin de deux femmes, Sonya et Marie, qui vivaient en colocation dans la région des Laurentides, au nord de la ville de Montréal. Elle ne pouvaient pas avoir de chats dans la maison mais elles l’aimaient bien.

Crédit : Nathalie Dieul/Epoch Times

Après plusieurs épreuves pour Gros Minou, l’hiver est arrivé. Malgré les soins et attentions des deux colocataires, il se faisait de plus en plus pitoyable. Heureusement, un miracle est arrivé : elles ont retrouvé la propriétaire de ce chat, qu’elle avait perdu depuis deux ans et qui s’appelait en fait P’tit Prince ! Gros Minou a pu retrouver la chaleur d’un foyer et d’une famille, et sa vie de prince…

Ne perdez jamais espoir si vous avez perdu un animal, même si ça fait longtemps !

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Un jour d’hiver, une chatte est découverte gelée sur le porche d’un inconnu.
L’homme n’est pas très optimiste, jusqu’à ce qu’il voie sa patte

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ