Une chauffeure d’autobus tresse les cheveux d’une fillette tous les jours après le décès de sa mère

Par Robert Jay Watson
16 octobre 2019 Mis à jour: 16 octobre 2019

Pour de nombreux enfants, outre leurs parents, le chauffeur d’autobus qui les conduit à l’école tous les matins est peut-être l’adulte qu’ils voient le plus souvent.

Ainsi, lorsqu’une fillette de l’Utah a perdu sa mère à la suite d’une maladie rare du cerveau, c’est sa chauffeure de bus qui est intervenu pour la rendre belle en lui tressant les cheveux tous les jours.

La mère d’Isabella Pieri est décédée en 2016. Elle était malade depuis qu’Isabella avait 3 ans et elle est décédée avant que sa fille ait 9 ans.

Son père, Philip Pieri, devait se débrouiller sans son épouse, il travaillait dans un dépanneur local près de leur domicile à American Fork, dans l’Utah. Ce père très occupé faisait de son mieux pour ses enfants, mais il y a des domaines où il n’a jamais été en mesure de remplacer l’expertise de sa femme.

S’occuper des cheveux de sa fille en fait partie. « Je ne savais pas comment faire », a admis Philip à ABC News en avril 2018. Pire encore, ses efforts moins qu’habiles ont suscité la controverse. « Elle m’en voulait de lui arracher les cheveux. »

Après avoir essayé et échoué à tresser la crinière de sa fille, M. Pieri a décidé de rendre les choses simples, au grand dam de sa fille. « Au début, je lui ai juste fait une coupe même si je ne savais pas comment », a-t-il dit à KSL. « Tout était enchevêtré et je n’arrivais pas à faire quoi que ce soit. »

Voyant tous ses cheveux disparaître, Isabella a dû se prendre en main, se laver, se brosser les dents et se faire une queue de cheval. Mais peu importe ses efforts, elle avait de la difficulté à tout faire par elle-même.

C’est alors que Tracy Dean, la conductrice de l’autobus pour l’école primaire de Greenwood, et mère de quatre enfants, est intervenue. Tracy avait remarqué Isabella depuis un certain temps et ne pouvait s’empêcher de ressentir de la compassion pour l’enfant. C’était en partie à cause de sa propre expérience d’une maladie qui l’avait laissée lutter pour sa propre vie.

Comme elle l’a expliqué à KSL : « J’ai découvert que j’avais un cancer du sein, et c’est l’une des choses qui m’a traversé l’esprit – qui va s’occuper de mes enfants ? » Bien que Tracy ait fait confiance à son mari pour qu’il fasse de son mieux en son absence, elle savait que ce serait difficile pour ses filles. « C’est ce que font les mères. Elles s’occupent des cheveux de leurs enfants. »

Quand Tracy a vu Isabella, elle espérait que la fillette l’approcherait. « Je voulais vraiment lui proposer l’année dernière, mais je ne savais pas comment lui demander sans lui faire de peine », a-t-elle dit au The Top 30. Quand Isabella a vu Tracy aider une autre fille avec ses cheveux, elle a finalement eu le courage de le lui demander.

Le chauffeur d’autobus n’aide pas seulement Isabella avec ses cheveux, elle la soutient aussi. « J’ai l’impression qu’elle est une mère pour moi », a dit la fillette à KSL. « J’ai toujours hâte de voir ce qu’elle fera le lendemain. »

Chaque jour, une fois que les autres enfants sont descendus de l’autobus, Isabella reste dans les parages et s’amuse à se faire coiffer et à discuter. « D’habitude, nous faisons deux tresses françaises et, de temps en temps, elle ne veut qu’une seule tresse », a dit Tracy à ABC. « Je lui ai aussi appris à se brosser les cheveux. »

Les bonnes actions de Tracy ne sont pas passées inaperçues. Le plus grand changement a été chez Isabella qui a plus confiance en elle. Son enseignante, Ann Freeze, a remarqué le changement. Le premier matin qu’Isabella est arrivée avec des tresses parfaites, « J’ai remarqué qu’elle se tenait la tête un peu plus haute », a-t-elle dit à KSL.

Mme Freeze a ensuite écrit une lettre au Conseil des transports de l’Alpine School District pour leur faire savoir que les efforts du chauffeur d’autobus Tracy Dean avaient changé la donne. Isabella est tout à fait d’accord.

Papa Philip Pieri est également reconnaissant pour le changement chez sa fille. « Je l’appelle ma princesse et elle en a l’air, elle joue le rôle et sa confiance en elle est bien meilleure. J’en suis ravi », a-t-il dit à ABC.

Quant à Tracy Dean, la conductrice d’autobus, elle pense qu’elle s’en est sortie en partie en aidant des enfants comme Isabella.

RECOMMANDÉ