Un chef transforme son garage en garde-manger gratuit pour toute personne dans le besoin durant la pandémie

11 septembre 2020
Mis à jour: 11 septembre 2020

Un chef cuisinier du New Jersey a été appelé le guerrier combattant l’insécurité alimentaire, après avoir converti son garage en un garde-manger local pour les personnes dans le besoin. Un samedi sur deux, son magasin d’alimentation de fortune est ouvert au public et il invite toute personne nécessitant de l’aide au niveau de l’alimentation à venir « faire ses courses » pour tout ce dont elle a besoin.

Comme beaucoup d’autres, le chef Corrigan du New Jersey s’est retrouvé au chômage avec le confinement causé par la pandémie. Mais contrairement à tout le monde, il a décidé d’en faire une occasion d’aider les gens.

La nouvelle de la hausse du chômage s’étant largement répandue, M. Corrigan a décidé de construire un mini-magasin de nourriture dans sa cour avant, où il a placé de la nourriture gratuite pour toute personne dans le besoin.

« J’ai pensé qu’il serait peut-être plus facile pour les gens de prendre quelques articles sans avoir à demander de l’aide », écrit M. Corrigan sur son site web.

(Illustration – Eleanor McDonie/Shutterstock)

Il a dit à NJ.com : « Je me suis dit que c’était le moins que je puisse faire. »

Bientôt, ses voisins ont commencé à faire des dons, jusqu’au jour où M. Corrigan est rentré chez lui pour trouver le panier de dons qui débordait dans son entrée. Il a même commencé à recevoir des dons de couches et de nourriture pour bébé.

« Ça devenait fou », a-t-il dit au journal télévisé. « Mais, une bonne folie. »

Il savait que le petit cabinet sur sa pelouse n’allait pas tout contenir. Il a donc transformé son garage en étagères de nourriture et a commencé à ouvrir « Barney’s Place » à des heures régulières toutes les deux semaines.

M. Corrigan s’est dit surpris par l’omniprésence de l’insécurité alimentaire, même dans les familles qui semblent aller bien. « Je pense que personne ne devrait avoir à s’inquiéter de la provenance de son prochain repas », a-t-il déclaré à ABC lors d’une interview.

Les médias ont également interviewé certains des visiteurs du garde-manger. Parmi les visiteurs se trouvaient des parents comme Lisa Davis, une mère de trois enfants. Mme Davis avait déjà fait des dons de nourriture à Barney’s Place par le passé, mais cette fois, c’est elle qui avait besoin d’un peu d’aide.

« Cela nous aide à nous en sortir parce que nous vivons de chèque en chèque », a-t-elle partagé. « Cela signifie beaucoup. »

Ses voisins semblent donner leur appui. La communauté a commencé à se rassembler pour répondre à la demande, non seulement par des dons, mais aussi par de l’aide chaleureuse provenant de toutes les directions.

Une autre femme, Patti Zelvis, s’est rendue au garde-manger pour aider les voisins de son complexe d’appartements. « La plupart d’entre eux ont besoin d’aide », dit-elle. « J’ai mis un petit sac sur la porte de tout le monde et tout a été partagé. C’est ça, répandre l’amour ! »

Aujourd’hui, le garage de M. Corrigan est sur le point d’exploser avec les dons qu’il a déjà reçus. Cela a conduit à la création d’une organisation à but non lucratif, et M. Corrigan espère s’agrandir pour créer un entrepôt dans un avenir proche.

« J’aimerais en faire une activité à temps plein », a-t-il déclaré à CNN. « J’aime cuisiner, donc le but est de servir éventuellement des repas chauds en plus des articles du garde-manger à toute personne dans le besoin. »

Barney’s Place est ouvert toutes les deux semaines, un samedi sur deux de 8 h à 13 h. Le garde-manger est situé au 617 Summit Avenue, Westville, New Jersey. M. Corrigan invite toute personne dans le besoin, ou toute personne qui souhaite faire un don, à venir le visiter pendant ces heures.

Si vous ne pouvez pas vous rendre en personne, un site web a été mis en place pour vous aider à accepter les dons. Les heures d’ouverture sont également indiquées sur le site web de Barney’s Place.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ