Un chien adopté est retourné dans le même refuge 11 fois – jusqu’à ce que le personnel se rende compte qu’il avait déjà trouvé son chez-soi

Par Michael Wing
30 août 2019 Mis à jour: 30 août 2019

Les refuges pour animaux domestiques regorgent de tristes histoires de chiens en pleurs qui attendent que quelqu’un les ramène chez eux. Certains « animaux domestiques à problèmes » ne sont adoptés que pour être retournés au refuge par leurs nouveaux propriétaires à plusieurs reprises en raison de leurs traits « indésirables ». Le désespoir et le chagrin de ces animaux de compagnie non adoptables sont palpables.

L’histoire de Gumby le chien retourne toute cette histoire dans l’autre sens.

Gumby, un chien blanchâtre de race mixte, a été introduit pour la première fois à l’Association pour les animaux de Charleston (Charleston Animal Society) en Caroline du Sud en tant que chien errant en 2014. Le refuge est une installation où il n’y a pas d’euthanasie, ce qui signifie que Gumby était entre de bonnes mains. Il a tissé un beau lien avec le personnel qui y travaillait.

Ils se sont diligemment mis au travail à la recherche d’un foyer permanent et d’un propriétaire humain aimant pour l’adopter. Ils ont réussi à le faire, mais Gumby ne se conformait pas du tout aux attentes. On pourrait dire que Gumby était vraiment un « animal à problèmes ».

Au cours de l’année qui a suivi son arrivée à l’Association, le chien de chasse gênant a été ramené au refuge pas moins de 11 fois.

Alors, Gumby était-il désespérément troublé par toute ces va-et-vient ? A-t-il été trouvé en train de pleurer douloureusement dans son chenil pour qu’un gentil propriétaire l’aime et prenne soin de lui ? C’est loin d’être le cas ! Bien au contraire, en fait.

Pour résumer rapidement ses nombreuses tentatives d’adoption à la maison, la première tentative d’adoption de Gumby n’a duré que trois jours ; la deuxième a duré six jours ; son troisième propriétaire adoptif était déterminé à lui offrir un nouveau foyer permanent, mais il s’est retrouvé au refuge à quatre reprises, tout en continuant de s’échapper.

Un bon samaritain l’a déposé une fois ; l’Association l’a trouvé la deuxième fois, et le propriétaire l’a déposé la troisième et la quatrième fois.

Peu importe ce que tout le monde faisait, Gumby retrouvait son chemin jusqu’au refuge d’où il avait été adopté. Le refuge a averti les propriétaires pleins d’espoir que le chien était un habile artiste de l’évasion, mais cela n’a rien donné de bon.

L’adoption la plus longue de Gumby a duré quatre mois, de mars 2015 à juillet de cette année-là, lorsqu’il a été renvoyé à l’Association pour les animaux de Charleston en tant que vagabond.

Il y a eu deux autres tentatives d’adoption, qui ont toutes deux échoué : l’une a commencé le 5 août et a duré quelques semaines avant qu’il n’arrive dans un autre refuge à 48 km de Charleston ; et l’autre le 6 décembre, où Gumby s’est échappé trois fois en moins d’un mois et où il a fini par éclater par une porte moustiquaire.

À LIRE AUSSI

Une dame adopte un chien affamé pour lui permettre de mourir dans la dignité, mais l’amour change son destin après 2 mois

Le personnel de l’Association s’est rendu compte que l’endroit où Gumby désirait vraiment être était au refuge. Il n’avait jamais tenté de s’enfuir de là, avait une relation d’affection avec le personnel et recevait beaucoup d’amour et d’attention de leur part.

Il était aussi un membre actif de l’équipe, car il réconfortait souvent les chiens nerveux ou craintifs. Il jouait également un rôle actif dans les démonstrations comportementales du personnel, et donnait même du sang, dont le sérum, selon le personnel, semble avoir certaines propriétés curatives.

Le refuge de l’Association pour les animaux de Charleston est donc devenu le foyer permanent de Gumby. Le personnel est sa famille humaine aimante, et il ne manque pas d’amis à fourrure avec qui jouer toute la journée. Il semble que cet « animal de compagnie à problèmes » avait tout mis en place dès le début !

RECOMMANDÉ