Un chien affamé mangeait des bâtons et des pierres pour survivre, puis un post viral lui permet d’échapper à la mort

Par Robert Jay Watson
3 décembre 2019 Mis à jour: 3 décembre 2019

Lorsqu’une photo d’un braque de Weimar mourant de faim est apparue sur la page Facebook d’un centre de contrôle animalier en Louisiane, des gens bien intentionnés de la Nouvelle-Orléans ont amené le chien dans le seul refuge de la ville à but non lucratif sans euthanasie, la Southern Animal Foundation.

Deanna Theis, la directrice adjointe, avait à peu près tout vu avant de rencontrer le chien squelettique, Alex.

Mais quand elle a vu à quel point sa situation était désespérée, ça lui a brisé le cœur. « Négligence grave et famine, c’est ce que nous avons vu sur la photo. C’était un chien terrifié et émacié qui avait besoin d’aide rapidement », a-t-elle dit à la station de télévision de la Nouvelle-Orléans affiliée à Fox, WVUE.

Quand ils ont reçu Alex, ils n’arrivaient pas à croire qu’il était arrivé à ce stade extrême. « Le fait qu’il soit encore en vie à l’heure actuelle est presque un miracle », a dit Mme Theis à WVUE. Si son organisme ne l’avait pas accueilli, il aurait très probablement été déposé au refuge paroissial. « Il était très proche de la mort. Lorsque aucun refuge ne les prend, ils sont euthanasiés. »

La Southern Animal Foundation a commencé à nourrir Alex avec un régime sous surveillance pour l’aider à développer ses forces et à prendre du poids. Même après seulement 24 heures, le Southern Animal Foundation a indiqué sur leur page Facebook qu’il avait déjà pris 1 kilo, prouvant à quel point il avait faim !

Le moment le plus triste est peut-être celui où les radiographies ont révélé exactement ce avec quoi le chien traumatisé avait survécu : un régime de pierres et de bâtons. Il a dû subir une intervention chirurgicale pour enlever les débris dans son estomac avant de pouvoir vraiment revenir à la normale. Mais il a grandi, prenant du poids et se rapprochant de plus en plus de la possibilité d’être accueilli et adopté.

Inutile de dire que l’histoire déchirante d’Alex a attiré l’attention des résidents de la Nouvelle-Orléans et qu’il a reçu beaucoup de soutien, même des klaxons alors était emmené faire sa promenade. Comme l’a souligné la Southern Animal Foundation dans un message sur Facebook : « Il ne sait pas qu’il a l’air pitoyable, et il nous aime déjà. »

Très vite, beaucoup de gens ont vu les photos et lu l’histoire de ce chien miracle qui avait survécu à une famine intense et qui cherchait simplement à être aimé et à aimer quelqu’un d’autre.

Pendant ce temps, Alex a aidé la Southern Animal Foundation à récolter des fonds et à attirer l’attention sur leurs efforts, et a même obtenu une séance photo professionnelle ! De plus, des gens de partout au pays lui ont envoyé des colis de soins contenant des gâteries et des jouets amusants. Sa vie avait définitivement changé du tout au tout depuis ces premiers jours terrifiants où le personnel de la Southern Animal Foundation ne savait pas combien de temps encore il allait vivre.

Puis le jour est enfin arrivé où Deanna Theis et ses collègues ont dû dire adieu à l’incroyable mascotte de leur refuge, qu’ils ont soignée et dont ils étaient devenus si proches.

La nouvelle propriétaire d’Alex, Diane Lundeen, avait déjà deux braques de Weimar, alors il s’est trouvé en bonne compagnie. En plus d’avoir pris beaucoup de poids (il pesait environ environ 36 kg une fois installé dans sa nouvelle maison), Lundeen a dit que sa condition s’était améliorée de bien d’autres façons, selon le site internet axé sur le bien-être canin Doggies Care.

« Il a une bonne couleur de gencives, ses yeux sont brillants, quand il va s’asseoir il ne se plaint pas. Il a cette joie de vivre incroyable, c’est génial », dit sa fière maîtresse.

En ce qui concerne la Southern Animal Foundarion, le personnel était « triste de le voir partir, mais il est temps pour lui de faire l’expérience de la vie dans un foyer empreint d’amour », ont-ils écrit sur Facebook. Du seuil de la mort au paradis des braques de Weimar, ce fut une transformation extraordinaire pour Alex, le chien miracle.

RECOMMANDÉ