Un chien errant aveugle vit pendant 7 mois dans une station de lavage pour automobiles abandonnée jusqu’à ce qu’une femme du coin entre dans sa vie

Par Louise Bevan
23 septembre 2019 Mis à jour: 23 septembre 2019

Un chien errant s’était trouvé une tanière à l’intérieur d’une vieille station de lavage pour automobiles désaffectée, dans un parc de ferraille à Toronto. Il mangeait les restes comestibles qu’il trouvait dans les ordures et vivait une vie solitaire.

Mais après sept mois de notoriété locale, son sort a attiré l’attention d’un groupe de sauvetage canin du coin. L’histoire du chien solitaire finira par inspirer une cinéaste à prendre la défense des chiens errants.

Une communauté de sauveteurs canins de Toronto a eu vent de la présence du chien errant dans le parc à ferraille. Dahlia Ayoub, une femme de la région et dresseuse de chiens professionnelle, a su que le chien vivait dans sa région. Elle a tout de suite su qu’elle devait s’impliquer.

Dahlia a agi tout doucement. En apprenant le comportement timide du chien, elle a demandé l’avis des défenseurs locaux du bien-être animal The Dog Rescuers Inc. Dahlia a décidé de surveiller le parc à ferraille et elle a commencé à prendre des photos.

Elle a appelé le chien Bo.

Selon le Toronto Star, Dahlia a suivi Bo pendant deux longues semaines à l’automne 2012 et a finalement demandé de l’aide pour le piéger. Avec le chien si peu habitué aux étrangers, il a fallu six heures à Dahlia et à sa joyeuse bande de bénévoles pour capturer le chien, mais ils ont réussi.

Le chien, effrayé mais gentil, a immédiatement été emmené chez le vétérinaire pour un examen.

Sur leur page Facebook, The Dog Rescuers Inc. a écrit : « Après avoir passé des mois à errer tout seul dans les rues de Toronto, il est maintenant sous nos soins et nous avons commencé à l’habituer à nouveau aux contacts avec les gens. »

Il s’est avéré que Bo était un bouvier des Açores âgé de 2 ans et pesait seulement 9 kg. Sa queue et ses oreilles étaient coupées, signes révélateurs que Bo avait déjà appartenu à quelqu’un, mais qu’il avait été abandonné depuis.

Dahlia ne le quittait jamais. « J’ai dormi dans le chenil où il avait été placé pendant quatre heures dès qu’il est arrivé [au refuge] », a-t-elle dit à la CBC.

De plus, le vétérinaire a rapidement remarqué que Bo était presque complètement aveugle, mais il ne savait pas pourquoi. Comment ce chien courageux avait-il survécu si longtemps à une telle existence dans la casse ?

Cependant, en peu de temps, l’une des techniciennes vétérinaires est tombée amoureuse de cet adorable toutou longtemps laissé à lui-même. Elle l’a ramené à la maison dans le but de servir de maison d’accueil, mais l’amour était réel et elle a adopté Bo.

Dahlia a transformé le sauvetage de Bo en une vidéo inspirante qui a été vue plus de 2,1 millions de fois sur YouTube. Mais ce n’était pas la fin de l’histoire de Bo.

Une cinéaste indépendante nommée Judith Keenan a entendu parler de Bo et a eu une idée. Elle a décidé que le chien aveugle de la casse ainsi que beaucoup d’autres sauvetages tout aussi inspirants seraient d’excellentes histoires pour créer une série documentaire captivante.

La première étape de Mme Keenan a été de lancer un site Web interactif, Furever Network, pour aider à sensibiliser le public aux organismes de sauvetage canin. Elle a ensuite commencé à tourner Furever Home en collaboration avec The Pet Network pour documenter l’histoire vraie de la vie de Bo et d’autres chiens errants qui ont finalement trouvé la sécurité.

« Toutes les histoires sont vraies », a dit Mme Keenan au Toronto Star. La cinéaste espère que « raconter l’histoire des chiens qui ont été secourus brisera les mythes qui entourent leur valeur en tant qu’animaux de compagnie adoptables ».

Quant à Bo, le fait d’être entouré du confort d’un foyer lui a fait beaucoup de bien. « Il a gagné environ 9 kg et il suit [sa nouvelle propriétaire] comme son ombre », a partagé Dahlia, peu après l’adoption de Bo. « Même s’il est presque complètement aveugle, on ne le saurait jamais ! »

Trois ans après le sauvetage triomphal de Bo, The Dog Rescuers Inc. a publié une mise à jour sur sa page Facebook : « Il a passé deux merveilleuses années remplies d’amour avec sa mère adoptive, jusqu’à ce qu’il décède du cancer. »

« Nous avons beaucoup de chiens avec des histoires tout aussi émouvantes qui ont désespérément besoin de l’affection d’une famille », a rappelé le refuge. « Si vous ne pouvez pas adopter, vous pouvez quand même aider ! Les dons nous permettent de sauver des vies ! »

La belle histoire de Bo pourra aider à faire en sorte que beaucoup d’autres suivront.

RECOMMANDÉ