Un chien fidèle se rend chaque jour sur la tombe de son maître

Par Celeste Armenta - La Gran Epoca
11 novembre 2021
Mis à jour: 11 novembre 2021

Un chien qui a accompagné son maître jusqu’au dernier moment de sa vie, lui est resté fidèle et se rend tous les jours sur sa tombe depuis sa disparition survenue à la fin du mois dernier.

Omer Güven vivait à Trabzon, une ville de Turquie située au bord de la mer Noire. Il y a onze ans, cet homme a perdu sa femme et, depuis, il s’est consacré à la protection d’animaux sans abri récupérés dans la rue, rapporte l’agence Anadolu.

C’est dans ce contexte qu’il a rencontré un adorable chiot berger allemand qu’il a appelé Fero. Le grand-père a eu plusieurs animaux sous sa protection, mais c’est avec ce petit chiot qu’il a eu un lien privilégié.

« Pendant l’hiver, mon beau-père quittait la ville pendant trois mois. Au fil des journées, les chats dont il s’occupait partaient et ne revenaient pas, mais notre chien restait quelque part pendant ce temps-là. Je ne sais comment il le sentait, mais quand mon beau-père rentrait, le chien était de retour lui aussi », a déclaré Fatma Güven, la belle-fille de M. Güven.

Cette relation privilégiée a duré jusqu’au 29 octobre, jour du décès du vieil homme à l’âge de 92 ans. Ce chien fidèle est resté avec la famille le jour des funérailles, a déclaré Fatma Güven dans une interview au média local TRT Haber.

« Quand mon beau-père a été enterré, ‘Fero’ était encore là. Il le regardait toujours de là-bas. Plus tard, il est revenu. Après son enterrement, il était très contrarié alors que nous étions assis ici. Il a attendu jusqu’au matin », se souvient la femme.

« Les voisins racontent qu’il va voir la tombe, parfois sans nous », a-t-elle ajouté.

Le jour de l’enterrement, Fero avait l’air très triste et se promenait dans le cimetière près de la tombe de son maître. Selon Fatma, certaines personnes ont vu des larmes dans les yeux de Fero.

Elle a également raconté qu’au fil des années, « l’amitié » entre Güven et Fero s’était renforcée. Seul son chien accompagnait le grand-père.

Les chiots sauvés de la rue, comme Fero, développent un sens élevé de la gratitude et de la loyauté, qui se manifeste clairement jusqu’à la fin.

Plus d’une semaine s’est écoulée. Les chiens ne vivent pas au même rythme que les êtres humains – c’est ce que l’on croit – et Fero se rend encore tous les jours sur la tombe de son maître, comme s’il attendait son retour.

« Comme vous pouvez le voir, il est toujours là », a déclaré Fatma à son interlocuteur.


Rejoignez-nous sur Télégram :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ