Un chien militaire mis à la retraite à la suite d’une blessure est adopté par une éducatrice des Marines pour vivre ses prochains jours dans le bonheur

Par Louise Bevan
5 mai 2021
Mis à jour: 7 mai 2021

Le sergent du corps des Marines des États-Unis Angela Cardone et son chien militaire Bogi sont devenus inséparables après s’être entraînés ensemble pendant deux ans et s’être engagés dans un partenariat de 15 mois.

Mais lorsqu’Angela a été réaffectée du Japon à Hawaï, elle n’a pas eu l’occasion de lui dire au revoir.

Après deux ans d’interrogations, d’attente et d’énormes quantités de paperasse, Mme Cardone a retrouvé son ancien partenaire canin.

Bogi, âgé de 5 ans, a pris sa retraite, ce qui a permis à l’ancien maître-chien de l’adopter pour qu’il vive le reste de ses jours en toute sérénité.

(G : Akeel Austin/DVIDSHUB ; D : Seth Rosenberg/Defense Department)

« Je me sens merveilleusement bien, comme si un poids énorme avait été enlevé de ma poitrine », a déclaré Angela, 22 ans, à People. Elle rêvait de possibles retrouvailles depuis le jour où ils se sont séparés.

Ils ont été présentés pour la première fois à la station aérienne du corps des Marines d’Iwakuni, au Japon, en 2017. Le sergent Cardone a entraîné le chien à maîtriser la détection de stupéfiants, les balayages de sécurité et les recherches de véhicules avant que le jumelage ne devienne officiel.

Au départ, Angela n’était pas très enthousiaste à l’idée de travailler avec Bogi. « Elle ne connaissait pas beaucoup d’ordres, elle ne connaissait même pas son nom », a-t-elle expliqué, selon le Daily Mail.

« Mais après un mois de travail avec elle, j’ai réalisé que nous avions exactement la même personnalité : super maladroite, gaffeuse, et nous travaillions vraiment, vraiment bien ensemble. »

(Akeel Austin/DVIDSHUB)

Bogi était fiable et a renforcé la confiance d’Angela en tant que maître-chien. « Je la considérais comme ma fille », dit-elle.

Après son redéploiement à Hawaï, le sergent s’est inquiété de ne plus jamais revoir Bogi.

Les mois ont passé. Puis, en juin 2020, Bogi a subi une grave blessure au cou qui l’a rendue éligible à la retraite pour raisons médicales. Angela a immédiatement cherché à offrir à son ex-partenaire un foyer définitif.

Elle a contacté le programme militaire d’American Humane pour obtenir de l’aide pour le transport de Bogi à l’étranger. L’organisation à but non lucratif est intervenue, guidant Mme Cardone tout au long du processus d’adoption, s’occupant des formalités administratives, finançant le voyage transpacifique de Bogi du Japon à Hawaï et fournissant les soins vétérinaires futurs.

(Avec l’aimable autorisation d’American Humane)
(Avec l’aimable autorisation d’American Humane)

Les représentants d’American Humane ont déclaré qu’ils se sentaient « honorés » et « ravis » de réunir le sergent et son meilleur ami, tout en offrant à Bogi la retraite bénie qu’elle mérite.

« Le sergent Cardone et Bogi ont fait tant de sacrifices au service de notre pays », a déclaré le Dr Robin Ganzert, président d’American Humane, dans un communiqué. « Les réunir est le moins que nous puissions faire en retour. »

Le 16 février, Angela et Bogi (qui remuait la queue), ont été réunies à l’hôtel Queen Kapi’olani à Honolulu. Après avoir couvert le chien retraité de câlins, de jouets et de guirlandes de fleurs, Angela et son chien ont posé pour des photos sur la plage, avant de rentrer chez eux à Kaneohe.

(Avec l’aimable autorisation d’American Humane)

« Les premiers instants où j’ai vu Bogi… c’était indescriptible », a déclaré Angela. « Je n’avais jamais pensé que ce jour viendrait, alors c’est un sentiment très réconfortant. »

Angela a hâte de faire découvrir à Bogi les plages et les sentiers de randonnée d’Hawaï, et de lui offrir de nombreuses friandises, du temps sur le canapé et des puppaccinos Starbucks.

« J’attendais ce moment avec impatience », a-t-elle déclaré au Honolulu Star Advertiser. « C’est le chien le plus doux que vous puissiez rencontrer. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ