Un chien sans pattes avant a été jeté dans une boîte détrempée, mais les passants ne s’en soucient pas, sauf un homme

Par Robert Jay Watson
30 août 2019 Mis à jour: 30 août 2019

Imaginez que vous vous rendez au travail ou à une réunion par une journée froide et pluvieuse et que vous vous apprêtez à traverser à pied une intersection très fréquentée de la ville. Tout à coup, vous apercevez une boîte de carton détrempée sur le trottoir et des gens qui jettent un coup d’œil à l’intérieur. Vous vous avancez et vous voyez un chiot triste et mouillé à l’intérieur.

Mais au lieu d’aider le chiot, les gens s’en vont. Tout ça à cause de ce qu’ils voient ou ne voient pas. Au fur et à mesure que vous vous approchez, vous vous rendez compte que le chien n’a pas ses pattes avant.

C’était la triste histoire de Daffodil, un petit chihuahua avec une malformation congénitale qui l’a laissé avec des poignets au lieu de pattes avant complètement développées. Cet adorable chiot avait été abandonné sur Mission Street dans l’un des quartiers les plus fréquentés de San Francisco. Mais Daffodil avait un ange gardien ce jour-là, un jeune homme nommé Jene. Alors qu’il passait, il n’arrivait pas à croire l’indifférence impitoyable des gens à l’égard de la souffrance du chien.

« Je n’arrivais pas à croire ce que je voyais », a déclaré l’ami des chiens indigné à la SPCA de San Francisco. « Pourquoi quelqu’un ferait-il ça ? Ramasser le chiot pour le mettre dans une boîte ? » L’horrible raison était que beaucoup de gens ne voulaient tout simplement pas d’un chien « difforme ».

Jene est intervenu avec compassion, « l’a gentiment sorti de la boîte sale, l’a enveloppé dans son T-shirt et l’a ramené chez lui pour lui offrir à manger », comme l’explique la SPCA de San Francisco. Cependant, il s’est rendu compte que Daffodil avait besoin d’une aide professionnelle pour pouvoir se déplacer, alors il l’a emmené au refuge de la SPCA.

Le refuge n’allait pas laisser partir ce petit trésor sans s’assurer qu’il aurait une chance d’avoir une bonne vie. « Elle avait déjà appris à se déplacer assez bien, mais elle ne pouvait pas canaliser son énergie en s’amusant, par exemple en courant après des jouets ou en tournant en rond comme les autres chiens. » Ils ont décidé de se radicaliser et de trouver une solution de mobilité spéciale pour le chiot : son propre jeu de roues !

La SPCA s’est adressée à OrthoPets, une entreprise fabuleuse qui fabrique des prothèses pour animaux de compagnie handicapés, et a réussi à faire fabriquer un plâtre et des roues adaptés aux besoins du chiot. Après un processus très compliqué d’obtention de ses mesures et de mise en plâtre, l’entreprise a réussi à livrer les roues de Daffodil en deux semaines.

Pendant que toute l’équipe de la SPCA regardait avec inquiétude, Daffodil a fait son premier essai, courant à toute vitesse le long du parquet. Elle a fait une plongée ou deux face la première au sol, comme n’importe quel tout-petit qui apprend à se déplacer seul, mais le plus important, c’est qu’elle se relevait toujours. Après quelques modifications, Daffodil s’est rapidement mise à se balader dans la pièce comme n’importe quel autre chiot.

Mais qui allait donner à cette incroyable combattante un foyer permanent ?

Le personnel d’OrthoPets était ravi de voir une de leurs inventions aider ce gentil chien, et une responsable de cas de l’entreprise, Olivia Kong, s’est « follement éprise » de Daffodil, selon la SPCA de San Francisco. Olivia était convaincue qu’il y aurait une file d’attente pour adopter cette petite chienne inspirante, mais il s’est avéré que personne ne s’était encore prononcé.

Olivia n’a pas eu à hésiter, et Daffodil s’est rapidement dirigée vers sa première vraie maison. Olivia est incroyablement impressionnée et fière de son amie canine. « Nous voyons beaucoup de patients où il faut beaucoup de temps pour apprendre à appréhender le monde. Mais [Daffodil] un feu de joie, on la voit filer en courant », a dit Olivia au site d’informations SFGate.

Pour Olivia, le mot « handicapé » ne rend pas justice à ce petit chihuahua plein de potentiel, comme elle l’a dit à SFGate : « C’est une joie absolue. Elle nous égaye vraiment, moi et les autour d’elle. Les gens sont toujours heureux de la voir. J’ai une vie merveilleuse et elle l’a vraiment enrichie. »

Olivia et la SPCA espèrent que la merveilleuse histoire de Daffodil inspirera d’autres personnes à adopter des animaux de compagnie « différents à cause d’un handicap ». Tous les animaux méritent une chance à la vie !

RECOMMANDÉ