Un chien, s’étant évertué pour se trouver un foyer permanent, peut épeler son nom et compter

Par Catherine Bolton
18 mai 2020
Mis à jour: 18 mai 2020

Une photographe et cinéaste de Californie, Leonora Burke, a découvert pour la première fois ce minuscule chiot rat terrier nommé Penny Loggins, à cause de voisins de longue date qui hébergeaient le chien miniature. Penny avait déjà été renvoyée de quelques foyers d’accueil, après son sauvetage à Hancock Park à Los Angeles.

Alors que cet énergique petit terrier avait initialement du mal à se trouver un foyer permanent, Penny restera certainement avec Leonora Burke, qui a découvert assez vite que parfois, un chiot qui a trop d’énergie peut simplement être à la recherche de plus de défis.

Une gentille employée a par la suite accueilli le chiot jusqu’à ce qu’elle puisse trouver une famille d’accueil appropriée grâce au salon d’adoption du magasin. Cependant, le chiot a été renvoyé par le premier foyer d’accueil. Peu de temps après, le chiot, qui avait besoin de beaucoup de soins, est arrivé chez les anciens voisins de Leonora qui l’ont nourri pendant un mois.

Cependant, dix jours plus tard, Leonora a reçu un appel l’informant que Penny avait été retournée la deuxième journée.

« Elle avait une telle angoisse de séparation qu’elle a pleuré toute la journée et le propriétaire adoptif a décidé que le chiot devait partir », a partagé Mme Burke. « Je suis immédiatement allée la rencontrer. »

Elle a alors décidé qu’elle allait garder Penny.

Leonora Burke, qui a immédiatement ramené Penny à la maison, a découvert que le chiot de 10 à 12 semaines était « intelligent et turbulent » et que ce toutou avait plus d’énergie que ce qu’il ne savait en faire. Cependant, au lieu de tenir cela contre le petit chien, Leonora a décidé de canaliser cette énergie pour essayer de dresser son nouveau compagnon à quatre pattes. Pendant environ six mois, Leonora lui a appris à s’asseoir et quelques autres tours de base de chien.

(Avec l’aimable autorisation de Leonora Anzaldua Burke)

Penny, qui se trouve a être une bonne apprentie, a facilement appris et ensuite avait besoin de quelque chose de plus stimulant.

« J’ai pensé que puisque les chiens ont les capacités cognitives d’un bambin, elle pourrait être capable d’apprendre des formes », a déclaré Leonora. « Et puis les formes sont devenues l’orthographe et, l’année dernière, l’orthographe est devenue le comptage. »

Comme pour l’entraînement d’un petit enfant, il a fallu beaucoup de patience de la part de Leonora, mais finalement, Penny a commencé à compter les chiffres de 1 à 3 en utilisant de jolies petites formes. Mais cela ne s’arrête pas là : la chienne impressionnante peut épeler ce qu’elle est, c’est-à-dire D-O-G (le mot chien en anglais), et épeler son nom en posant les lettres dans l’ordre.


(Avec l’aimable autorisation de Leonora Anzaldua Burke)

Penny, qui est avec Leonora depuis déjà cinq ans et demi et aura bientôt 6 ans – en juin 2020, est un « chien extraordinaire ». Ce petit chien semble devenir de plus en plus intelligent d’année en année.

(Avec l’aimable autorisation de Leonora Anzaldua Burke)

Leonora a mentionné que Penny est également très à l’écoute de ce que les gens veulent. Le chien énergique se comporte bien et n’a pas d’accidents ni de comportements agressifs.

Cependant, les dernières semaines ont été assez difficiles pour Penny en raison des mesures de quarantaine. « J’ai remarqué qu’elle semblait un peu ennuyée et déprimée ; nous avons donc recommencé à travailler sur l’orthographe DOG. (Nous avons fait preuve d’un peu de laxisme et elle a oublié.) », a déclaré Leonora.

« C’est la petite créature la plus douce, la mieux éduquée et la plus intelligente, et elle agrémente ma vie de jour en jour », a déclaré Leonora.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ