Un cofondateur de Wikipédia met en garde : « Wikipédia est plus partisan que jamais »

Par Jack Phillips
6 juillet 2021
Mis à jour: 7 juillet 2021

Larry Sanger, l’un des cofondateurs de Wikipédia, a prévenu que l’encyclopédie en ligne est « plus partisan que jamais » à la lumière des informations contenues dans le site Web concernant Black Lives Matter, l’élection de 2020, les deux mises en accusation de l’ancien président Donald Trump et d’autres sujets litigieux.

Larry Sanger a notamment désapprouvé la manière dont certaines informations de Wikipédia sont sourcées.

« En bref, et à quelques exceptions près, seules les sources mondialistes et progressistes – et les sources favorables au progressisme mondialiste – sont autorisées », a-t-il écrit dans un article sur son site Web.

Plusieurs organes d’information centristes comme le Daily Telegraph, le Wall Street Journal et le Weekly Standard sont parfois autorisés à être cités, mais les rédacteurs de Wikipédia font « attention à ne jamais quitter l’actuel cadre de la pensée progressiste ».

Contrairement à Facebook Inc. et Twitter, qui adoptent des approches plus hiérarchisées de la modération du contenu, Wikipédia, qui a eu 20 ans au début de l’année, s’appuie largement sur des bénévoles non rémunérés pour gérer les questions relatives au comportement des utilisateurs, à l’édition des entrées et à d’autres aspects de la gestion du site.

Selon un article de Reuters, Wikipédia compte 230 000 rédacteurs bénévoles qui travaillent sur des articles issus de la production participative et plus de 3 500 « administrateurs » qui peuvent prendre des mesures telles que le blocage de comptes ou la restriction des modifications sur certaines pages.

De plus, selon M. Sanger, les éditeurs de Wikipédia ont « systématiquement éliminé les sources des grands médias conservateurs » parce qu’ils « ne veulent pas de ces choses qu’ils considèrent comme de la ‘désinformation’, des ‘théories du complot’, etc. En agissant ainsi, ils (et d’autres institutions aussi partiales) revendiquent clairement le contrôle exclusif de ce qui est pensable. Ils veulent fixer les limites du débat, et ils veulent vous dire comment y penser ».

M. Sanger a noté que Wikipédia a interdit l’utilisation des reportages politiques de Fox News, du New York Post et du Daily Mail comme sources.

Selon une page de Wikipédia sur les sources qui peuvent être utilisées, d’autres sites web conservateurs comme Breitbart, The Blaze, The Daily Wire, The Gateway Pundit et Newsmax sont également exclus.

« De nombreuses sources d’opinion conservatrice, libertarienne ou anticonformiste sont également interdites sur Wikipédia, notamment Quillette, The Federalist et Daily Caller », ajoute-t-il. « Ces sources peuvent être anticonformistes ou conservatrices, mais elles sont loin d’être ‘radicales’ ; elles sont toujours courantes. Alors, comment diable de tels points de vue peuvent-ils être diffusés sur Wikipédia ? Réponse : souvent, ils ne peuvent pas, pas s’il n’y a pas de ‘sources fiables’ disponibles pour en rendre compte. »

« Il n’est pas exagéré de dire que Wikipédia, comme beaucoup d’autres institutions profondément biaisées de notre audacieux nouveau monde numérique, s’est transformée en une sorte de police de la pensée qui a de facto enchaîné les points de vue conservateurs avec lesquels ils sont en désaccord », écrit M. Sanger dans une conclusion sur son site web. « La démocratie ne peut pas prospérer dans de telles conditions : je maintiens que Wikipédia est devenue l’adversaire d’une démocratie solide. »

Or, selon lui, la démocratie « exige que les électeurs reçoivent toute la gamme des opinions sur les questions controversées, afin qu’ils puissent se faire une opinion par eux-mêmes ».

« Si les principales sources d’information de la société marchent au pas de course idéologique, elles se moquent de la démocratie. Les riches et les puissants n’ont alors qu’à prendre le contrôle des quelques organes approuvés de la pensée acceptable ; ils seront alors en mesure de manipuler et, en fin de compte, de contrôler le dialogue politique de première importance », a conclu M. Sanger.

Larry Sanger et un autre cofondateur, Jimmy Wales, ont créé Wikipédia, à laquelle M. Sanger a donné son nom, en 2001. M. Sanger a quitté le projet l’année suivante et il a, pendant des années, critiqué le site web.

Epoch Times a contacté Wikipedia pour recueillir ses commentaires.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ