Un deuxième accusateur de Kevin Spacey pour agression sexuelle est décédé cette année

Par Zachary Stieber
20 septembre 2019 Mis à jour: 20 septembre 2019

Un massothérapeute anonyme qui a déclaré avoir été agressé sexuellement par l’acteur Kevin Spacey est mort au beau milieu du procès, seulement sept mois après qu’une autre personne qui accusait également l’acteur d’agression sexuelle soit morte.

Rappel des faits

En septembre 2018, un massothérapeute anonyme a déposé une plainte contre Kevin Spacey en tant que « John Doe ».

Le massothérapeute a déclaré avoir été forcé de saisir les parties génitales de l’acteur lors d’un massage dans une maison à Malibu. Kevin Spacey a tenté de bloquer le procès au motif que l’accusateur était anonyme, mais un juge fédéral a laissé l’affaire avancer en mai.

Un mois après que les parties eurent établi un plan pour la poursuite, y compris un procès de sept à onze jours, l’avocat du plaignant a déclaré à Kevin Spacey que son client « venait de rendre l’âme », selon le Hollywood Reporter.

Aucun autre détail, comme la cause du décès, n’était disponible.

Selon une requête déposée par les avocats de Kevin Spacey et obtenue par le New York Post, « aucun autre renseignement ou détail n’a été fourni, mais l’avocat du plaignant a déclaré qu’il avait l’intention d’informer la Cour en fournissant des renseignements supplémentaires à un moment opportun dans l’avenir ».

Les proches du massothérapeute pourraient poursuivre le procès à la suite de sa mort, mais rien ne précise s’ils le feront. S’ils le font, ils devront probablement révéler l’identité de l’accusateur décédé, d’après le Hollywood Reporter.

LIRE AUSSI :

« Le massothérapeute qui a accusé Kevin Spacey d’agression sexuelle est décédé »

« L’étau se resserre autour de Weinstein et Kevin Spacey, écarté de House of Cards »

Une autre personne qui accusait Kevin Spacey d’agression sexuelle est morte en février

Linda Culkin marchait à Quincy, au Massachusetts, lorsqu’elle a été renversée par un véhicule.

Le sergent de police Karyn Barkas a déclaré au Patriot Ledger que Mme Culkin traversait la rue malgré un feu vert pour les automobilistes et que le chauffeur qui l’a heurtée a essayé de l’éviter mais n’a pas réussi.

Le conducteur n’a pas été inculpé.

Mme Culkin avait précédemment plaidé coupable d’avoir envoyé des menaces par la poste et par Internet à Kevin Spacey, et d’autres accusations, et a été condamnée à plus de 4 ans de prison en 2014.

Mme Culkin, infirmière auxiliaire, a commencé à cyberharceler Kevin Spacey en 2009 après qu’un de ses patients lui a dit qu’il avait été agressé sexuellement par l’acteur.

L’acteur et producteur Kevin Spacey (Photo de Rochelle Brodin / Getty Images pour Sony Pictures Home Entertainment)

« Il est difficile de mesurer le degré de panique que cette situation a causé. J’ai des problèmes de dépression. J »ai été trop zélé. Je m’en occupe. Je lui présente toutes mes excuses. Je ne voulais pas que ce soit si dur », a déclaré Mme Culkin lors de la détermination de sa peine.

Cindy, la cousine de Linda Culkin, a déclaré à Radar Online que sa mort était suspecte.

« Linda a été l’une des premières à accuser Kevin Spacey d’avoir agressé de jeunes hommes, et je trouve très étrange que vous n’entendiez plus parler de son accident – ou de la personne qui l’a heurtée en voiture », dit-elle. « Maintenant que c’est arrivé, c’est comme s’il n’y avait plus rien ! »

Depuis la première accusation, plus de trente autres personnes ont dénoncé Kevin Spacey pour du harcèlement sexuel, des agressions ou des viols.

L’une des charges retenues contre Kevin Spacey a été abandonnée en juillet après que la victime présumée eut plaidé le cinquième amendement des États-Unis.

Le procureur du district de Cape and Islands, Michael O’Keefe, a déclaré que la décision avait été prise « en raison de l’indisponibilité du témoin plaignant », d’après un dépôt au tribunal.

Kevin Spacey a été licencié par Netflix en raison des allégations. Fin 2018, il est apparu dans une vidéo qu’il a postée sur Twitter en parlant en tant que Frank Underwood, le personnage qu’il a joué dans House of Cards de Netflix.

« Bien sûr, certains ont tout cru et n’ont fait qu’attendre avec impatience de m’entendre tout confesser », a-t-il dit, utilisant l’accent du Sud de Frank Underwood. « Ils meurent d’envie de me faire déclarer que tout ce qui est dit est vrai et que j’ai eu ce que je méritais. Ne serait-ce pas facile si tout était si simple ? Seulement, vous et moi savons que ce n’est pas si simple, ni en politique, ni dans la vie. »

« Mais vous ne croiriez pas le pire sans preuves, n’est-ce pas ? Vous ne vous précipiteriez pas pour juger sans faits, n’est-ce pas ? N’est-ce pas ? », a déclaré Kevin Spacey.

RECOMMANDÉ